Les Chattes amphidromes, voiliers très spéciaux…

chatte ph 2nantes musee ducs de b profil anc.t musee salorgesAvant toute chose, il faut rappeler que les Chattes sont des voiliers (de 10 à 14 m) amphidromes, c’est-à-dire capables de naviguer dans les deux sens. Leur gréement, parfaitement symétrique, comporte un grand mât emplanté au centre et deux mâtereaux, portant des voiles carrées devenant tour à tour, voiles d’avant puis voiles d’arrière. Pointues aux deux bouts, les Chattes ont un safran de gouvernail amovible qu’on installe à l’une de ses extrémités.
• Ce bateau bien particulier a connu son apogée au XVIIIᵉ siècle ; le nom viendrait de « fundo de chatto », à fond plat du portugais, ou Chatta de l’espagnol ou de chatts, chat, kat des anciens navires nordiques. D’après L’Archéologie navale d’Augustin Jal, la Chatte descendrait de navires fort anciens naviguant dans les baies du Morbihan et de la Vendée.
• Quand les matelots de grande pêche revenaient de Terre-Neuve, l’approche de la terre était un soulagement, « enfin… »  pensait-il et le disait parfois à haute voix, « Les calvaires sont là »… les Chattes étant là, la côte était donc proche, d’où le soulagement général…
• La Chatte naviguait parfois avec ses trois mâts gréés surtout à la pêche au chalut. Mais sa qualité amphidrome de pouvoir repartir toujours « dans le bon sens » lui donnait la capacité d’aller et venir aux abords du littoral côtier ou fluvial, proche d’estuaires, et d’enregistrer des gains de temps notables par rapport aux autres bateaux.
Ce sont probablement ces qualités qui lui ont permis d’exister, si longtemps ; mais sur quelle période exactement ? Nous ne le saurons probablement jamais.
• Voir survivre ou revivre un bateau d’avant l’an mil qui, au fil du temps, adoptait les transformations architecturales qui se faisaient jour en Europe, (abandon de la quille horizontale par exemple ou adoption de la voile « au carré ») lui donnent un caractère précieux au regard de notre patrimoine naval.
Porthos – (D’après des informations transmises par Gérard de Cayeux. Merci à lui).
• Image – Une très belle image de Chatte de La Bernerie ; son gréement, fort rustique montre bien que son concept est très ancien. (Document G. de Cayeux)
PS – Deux associations, en liaison avec l’architecte François Vivier, ont entrepris une large étude expérimentale sur les Chattes. Elle est en cours, nous y reviendrons prochainement

Publicités

1 Response to “Les Chattes amphidromes, voiliers très spéciaux…”


  1. 1 de Cayeux 18 décembre 2013 à 18:47

    Bien mon frère
    René


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :