Archive for the 'Animation' Category

Terre et Mer à Morlaix : un spectacle total !

Morlaix met le paquet ! Les prochaines Fêtes Entre Terre et Mer (qui commencent demain) vont montrer le dynamisme de la cité historique, en proposant un spectacle tous azimuths mêlant vie maritime et vie paysanne.
Pour ce qui est du versant maritime, plus de 200 embarcations et navires pariciperont quotidiennement à la fête. Et pas n’importe lesquels, rien que du beau monde : Reder Mor, Eulalie, Corentin, Notre-Dame-de-Rumengol, la Recouvrance, Etoile de France, la Nébuleuse, l’Hydrograaf, la flotille des voiles-avirons, les cinq Pen Duick d’Eric Tabarly et bien d’autres.
Il est impossible de détailler ici les multiples animations tant elles sont riches et variées. Sachez cependant que le spectacle durera du 2 au 5 juillet dans un cadre d’une baie grandiose qu’il n’est plus nécessaire de décrire.
Ultime recommandation : puisque c’est maintenant que la fête commence… Allez-y !
• Image – Le vapeur néerlandais Hydrograaf.

Publicités

Notre chouchou au 6ᵉ Salon du livre de Mer

viviC’est vrai qu’il ne reste pas beaucoup de temps, samedi c’est demain… Mais suffisamment pour vous précipiter ce week-end vers Noirmoutier (Vendée). A l’occasion du 6ᵉ Salon du livre de mer. Vous pourrez vous glisser dans les pas des artistes-marins qui ont tant de choses à dire. Avec leur sensibilité et leur nature. Vous découvrirez notamment les bouquins de Vivi Navarro, au style toujours délicat et fort. Une expérience bien particulière : trois femmes, trois destins maritimes, trois personnalités qui témoignent. Le ton est juste, élégant, vigoureux. Comme la mer…
Et puis comme Vivi est une créatrice de surprises, vous pourrez apprécier son dernier bouquin Géants des mers (1) qui jette un regard incisif sur le monde un peu secret du peuple des marins. A voir, à lire absolument, avec tendresse si possible.
Rencontre avec l’auteure, samedi à 15 h 30 à l’occasion d’un café littéraire.
Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire…
Noirmoutier en l’Ile, place d’armes, les 13 et 14 juin
(1) Magellan Editeur.
NDLR – Il ne s’agit pas ici de juger du gigantisme mais de création
artistique. Nuance…

Original : la BD à l’abordage…

UnknownIl n’est pas trop tard, mais pressez-vous quand même… Du 12 au 17 mai, la municipalité de La Richardais (35) propose une rencontre avec Pascal Bresson lors de la sortie du tome 2 de sa BD « Terre et Mer » (1). Si j’ai bien compris, il s’agit d’une expo-vernissage où vous aurez l’occasion de rencontrer l’auteur (histoire de parler bateaux) et qui sait ? lever un verre en sa compagnie. Nous pensons que l’initiative pourrait intéresser plus d’un lecteur d’Escales
• Mairie de La Richardais, 1 Place de la République 35780 – Aux heures d’ouverture de la mairie. Rens. au  : 02 99 88 50 90.
(1) D’après l’œuvre de Hervé Baslé.

Pierre Péron « A l’ancre ! »… et à Brest

dp_pierre_peron-1Jusqu’au 2 novembre 2015, le musée de la Marine de Brest (Château) présente une expo sur l’œuvre d’un artiste à forte personnalité.
• Pierre Péron (1905-1988) « À l’ancre ! » est un parcours original dédié à ce créateur éclectique et à son ancrage brestois. L’expo met en dialogue l’œuvre de l’artiste avec les collections permanentes du musée, telles l’exposition « Il était un petit navire » ou les  » bateaux jouets » et les panoramas offerts depuis les remparts.
• Cet évènement est une invitation à la découverte de ce « diable d’homme», à travers un voyage onirique dans le temps et l’espace… maritimes.
• « Pierre Péron – A l’ancre ! » – Ouvert tous les jours, tarif et réservation : Tél : 02 98 37 75 51 ou brest@musee-marine.fr
• Illustration – Pierre Péron – Visite du château, La Dépêche de Brest, 1937. Collection particulière.

L’expo « Cap-Horniers et Robinson » à Baden

Le Musée municipal de Baden (56) nous propose, du 11 avril au 31 décembre, une exposition placée sous le thème « Cap-horniers et Robinson : l’épopée des marins badennois dans les  50ᵉ hurlants ». Dans le grand sud, au-delà des 40ᵉ rugissants règnent les 50ᵉ hurlants… Lieux exceptionnels où les marins sont confrontés aux conditions de mer (et de vent) les plus extrêmes du monde. Et parfois, quelques équipages, jetés à la côte après le naufrage, ne devaient leur survie qu’au prix de souffrances inouies. Il en reste des narrations historiques, témoignages, études documentaires, anecdotes et de rares photos. C’est un panorama unique que le musée présente sous une forme didactique accessible à tous. • C’est en tout cas un joli projet de visite pour les vacances à venir. A noter soigneusement sur vos tablettes : Musée municipal de Baden, 11 avril/31 décembre 2015 2, place Weilheim, 56870 Baden – Heures d’ouverture : consultez le site : www.museedebaden.fr

Les deux siècles de Saint-Pierre et Miquelon

logo2014-09-12  Miquelon culture patrimoine collections (13)

Voilà une initiative comme on les aime à Escales Maritimes. D’une manière générale, le grand public n’associe l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon qu’à la pêche à la morue ; il lui doit beaucoup, en effet. Mais ces poussières d’îles ont aussi une histoire, riche, bien trop méconnue, que des initiatives patrimoniales entendent maintenir contre vents et marées. Parmi elles, l’Association Célébrations 2016 (Loi 1901) prépare la commémoration du bicentenaire de la rétrocession de l’archipel à la France, en 1816. Toute une série d’animations liées à cet événement sont prévues pour lui assurer le rayonnement qu’elles méritent (avec le concours de la population).
• Bref survol historique. Un recensement, ordonné en 1687 par le Gouverneur de Plaisance, fait état, à Saint-Pierre de trois hommes, trois femmes et soixante-six engagés (à la pêche), une église et quatre maisons. En 1693, il y avait dix habitations à Saint-Pierre qui employaient deux cents personnes. Par la suite, les guerres napoléoniennes plongèrent, indirectement, la population dans une grande précarité. Exclue, pillée, et soumise à des humiliations permanentes de la part du parti anglais, les îles ne devaient retrouver leur liberté que le 22 juin 1816 à l’issue du traité de Paris. Tout était à refaire. C’est alors que Basques, Bretons et Normands retroussèrent leurs manches…
• Le programme culturel est en cours d’élaboration.  Il couvrira en partie les années 2015 et 2016. On sait d’ores et déjà que la frégate l’Hermione (dont nous avons déjà beaucoup parlé) relâchera à Saint-Pierre du 22 au 24 juillet 2015 et qu’un colloque est prévu sur le thème « La place des îles Saint-Pierre et Miquelon dans l’histoire de l’Amérique française » du 6 au 9 novembre 2015.
Comme on ne peut tout dire dans ce court billet, voici une adresse où vous trouverez bien d’autres détails : www.celebrations2016.com

Trois belles soirées maritimes à retenir

Dans le cadre du cycle « De l’amphore au conteneur » le Musée de la Marine organise trois conférences complétant l’exposition du même nom.
• Jeudi 5 mars à 18 h 15 : La géographie des espaces maritimes en question (intervenants Antoine Frémont géographe, directeur de recherche ; Anne Frémont-Vanacore, professeur de géographie au Lycée Chaptal de Paris).
• Jeudi 18 mars à 19 h 00 : Commerce maritime, ce que révèlent les épaves antiques (intervenants : Franca Cibecchini archéologue, responsable du littoral Corse au DRASSM (1), David Djaoui archéologue, Musée départemental Arles antique).
• Jeudi 26 mars à 19 h 00 : Un monde en boîtes et en vrac (intervenant Antoine Frémont géographe, directeur de recherche ; Laure Bouscasse responsable des archives des Portes Logiques).
• Un beau plateau, un bon sujet, trois bonnes soirées à retenir…
• Auditorium du Musée national de la Marine, Palais de Chaillot – 17 place du Trocadéro 75116 Paris. Accès gratuit, dans la limite des places disponibles ; réservations conseillées au 01 53 65 69 53 ou sur http://www.musee-marine.fr
(1)  DRASSM : Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines;

Le 7ᵉ Festival « Pêcheurs du monde »

La prochaine édition du Festival « Pêcheurs du monde » se déroulera à Lorient , Ploemeur et Riantec (56) du 17 au 22 mars prochains.
Chaque année, cette sympathique réunion permet de faire le point sur la diversité des cultures, expériences et traditions des communautés de pêcheurs du monde entier.
Projections de films, rencontres avec des réalisateurs, des scientifiques, des acteurs du monde de la pêche, débats, expositions, animations feront vivre cette 7ᵉ édition. Une quarantaine de films sont attendus dont 14 seront soumis à l’appréciation de deux jury. Les thèmes centraux retenus cette année sont « l’impact du changement climatique sur les communautés côtières ainsi que les pêcheurs en Asie du Sud-Est (Indonésie, Timor, Philippines) ».
Le programme détaillé ne nous est pas encore parvenu, mais sachez que la première projection aura lieu au Cinéville (mardi 17 mars) avec le film de George Ovashvili,  « La terre éphémère ».
D’autres précisions dès que possible.
• Pêcheurs du monde, Lorient, Ploemeur, Riantec, du 17 au 22 mars ; à ne pas manquer…

Les épaves de la Bataille de l’Atlantique

Image 1Belle initiative du musée de la Marine qui propose dans le cadre de son cycle « Des bateaux et des hommes », une conférence sur les enjeux patrimoniaux des épaves de le bataille de l’Atlantique. Plus de 70 ans après le dernier conflit, les épaves sont passées du statut de carcasses métalliques à celui d’objets culturels. Ainsi, grâce à l’action conjuguée d’associations, projets coopératifs, organisations commémoratives, une vaste campagne de relevés a été effectuée aux abords des côtes normandes et bretonnes. Elle a révélé un vaste patrimoine quasi inconnu qu’il faut désormais valoriser.
Tel sera le sujet passionnant développé par Christophe Cérino ingénieur de recherche en histoire maritime à l’université de Bretagne-sud, président-fondateur du musée sous-marin du Pays de Lorient.
Cette réunion offre l’occasion unique d’entrer dans un domaine subaquatique (souvent ignoré) aux multiples facettes : historique, technique, stratégique et humaine. L’occasion aussi de nous souvenir du prix payé pour nous arracher à la barbarie nazie…
• Mercredi 11 février, auditorium du musée national de la Marine, (entrée par les jardins) 17 place du Trocadéro Paris. (Ouverture à 18 h 30, conférence à 19 h).
• Entrée libre dans la limite des places disponibles – Il est recommandé de réserver au 01 53 65 69 53.
• Photo :
Sherman M 4 – Capture d’image Leonardo Akhenaten.

Les bateaux fécampois dans la tourmente de 14/18

C’est pour très bientôt. Dans le cadre de la « Saint-Pierre des Marins » le Musée de Fécamp propose ce samedi une réunion associant les thèmes de la Marine a ceux de la commémoration de la Première Guerre mondiale. Elle consistera en une conférence développant le sujet « Les navires victimes des U-boot allemands au large de Fécamp pendant le conflit » et sera prononcée par Nicolas Llorens et Céline Martin. (Ce sera l’occasion de présenter la cloche du trois-mâts fécampois « Liberté » torpillé en 1915).
Tant par l’originalité de son sujet que l’expertise des intervenants (1), la conférence présente un intérêt documentaire et historique de haut niveau.
• Musée des Terre-Neuvas et de la pêche 27 bd Albert 1ᵉʳ- 76400 Fécamp. Samedi 31 janvier, entrée libre à 16 h.
(1) Membres du Groupe de Recherche et Identification des Epaves de Manche Est.


Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.