Les paquebots épinglés par les gardes-côtes U S

On connaît notre position sur les paquebots de croisière (gigantisme, personnel mal formé, déficiences de sécurité, d’information, d’évacuation, etc.). Cette fois, c’est un repport des gardes-côtes américains, paru fin avril, et relayé par le site Le Marin, qui met le doigt là où ça fait mal.
Sur 270 inspections menées à bord sur les paquebots en escale dans les ports américains en 2014, on voit que sur 147 navires de croisière étrangers, les gardes-côtes ont constaté 329 cas de déficiences de tous ordres. Avec deux points faibles : l’incendie et le sauvetage.
L’incendie – Problèmes sur les installations qui représentent 22 % des déficiences : portes coupe-feu endommagées ou inopérantes (9 %), stockage de matériaux inflammables dans des locaux inappropriés, détecteurs de fumée défectueux, problèmes sur le circuit incendie (pompes incendie, sprinkler et vannes de sectionnement du circuit CO2).
Le sauvetage – Le sauvetage en général et l’évacuation en particulier représente pour sa part 16 % des déficiences. L’encombrement des issues de secours et leur fléchage ainsi que des dysfonctionnements sur les embarcations et les radeaux sont particulièrement soulignés, (sans autres précisions).
Mais ça, vous ne le trouverez jamais dans les brochures promotionnelles…

3 Responses to “Les paquebots épinglés par les gardes-côtes U S”


  1. 1 Claude Briot 16 juin 2015 à 15:26

    Un bon point pour l’Oncle Sam. A quand les cost-guards européens ?

  2. 2 ndl 16 juin 2015 à 19:41

    Il fallait s’en douter…il semble évident que ces énormes « promène couillons » sont fait pour gagner le plus possible de fric et qu’on se moque bien du client !

  3. 3 Quiesse Guy 17 juin 2015 à 10:47

    Ayant travaillé jadis pour les aff. mar. pendant deux ans, dans le cadre du mémorandum de Paris, j’inspectais les navires étrangers en escale. Sur le pont des embarcations d’un petit paquebot en début de sa croisière, directement sous les embarcations (une dizaine), c’était le seul endroit où où y avait de la place !… j’ai pu voir stockés à cet endroit, je répète directement sous les embarcations,.. et bien amarrés avec des cordages pour éviter les chutes en cas de roulis, des fûts de 200 litres remplis d’essence pour les nombreux grands zodiacs servant au transport à terre des passagers dans certaines rades foraines de la croisière…. au total pas loin de soixante !… Imaginez un incendie à bord !…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :