La Seine est-elle encore un long fleuve tranquille ?

DSCN4145Voici le type de bateau de promenade qui circulent actuellement à Paris. Ce sont des «bateaux à passagers», chargés, et sans doute surchargés, au maximum. Une demi-douzaine de compagnies se partagent ce marché très juteux.
Une telle saturation appelle plusieurs questions.
• Quelles sont les règles de sécurité qui leur sont applicables ? Leur capacité d’embarquement est-elle contrôlée, par qui, comment ? Sous quelles conditions ? Quels sont les équipements de sécurité individuels, les règles d’évacuation, etc.
Parce que, même si la Seine est un long fleuve tranquille, ces bateaux peuvent tomber en avarie moteur et dériver n’importe où, heurter une pile de pont, aborder une péniche (1), etc. Il ne faut pas beaucoup d’eau et pas beaucoup de temps pour générer une panique incontrôlable, même en eaux intérieures… (2)
• Quelqu’un, parmi vous, pourrait-il éclairer notre lanterne sur le sujet Merci.
(1) Trains de chalands, péniches, barges et pousseurs circulent dans les deux sens.
(2) Rappelons que le récent naufrage du navire de croisières fluviales chinois Etoile de l’Orient (76 m de long)  aurait fait 414 morts.

Publicités

4 Responses to “La Seine est-elle encore un long fleuve tranquille ?”


  1. 1 FRK 5 juin 2015 à 19:10

    Il ne faut pas oublier qu’il existe, basés rive gauche si ma mémoire est bonne, une équipe de pompiers très bien entrainés et bien équipés prêts à intervenir à tout moment.. Et puis quoi la Seine ce n’est pas bien large!

  2. 2 Nicolas 5 juin 2015 à 19:30

    Bonsoir l’équipage d’escale,
    Sans être un expert, je peux apporter un début de réponse.
    Le transport fluvial, dans son ensemble, est régi par le code des transports, section « Navigation intérieur et transport fluvial ». Je vous fait grâce des détails : ce serait long et fastidieux !!!
    Les bateaux-mouches (qui à dit : où est la tapette ?!?) sont soumis aux même règles que les navires qui ne connaissent que l’eau salée. J’entend en terme de stabilité, lutte incendie, protection de l’équipage et des passagers.
    Avec cependant, une adaptation au fait qu’ils évoluent sur un fleuve / rivière.
    Par exemple, et si ma mémoire est bonne, les bateaux-mouches n’ont pas de canots de sauvetage mais doivent être armé de radeaux gonflables dont les capacités correspondent au certificat établi par la société de classification.
    Et bien entendu, ils ont à bord le nombre suffisant de gilets de sauvetage, incluant le pourcentage obligatoire de gilet pour enfant.
    Kénavo
    Nicolas

  3. 4 Pierre 6 juin 2015 à 10:53

    La faible hauteur de franc-bord saute aux yeux.
    Vitesse + Collision = Voie d’Eau.
    Je me souviens du dramatique incendie de la « Venus des Iles » devant Porquerolles dans les années « 70 ».
    Comparé à ces bateaux parisiens, cette vedette à passagers était de taille raisonnable, les passagers ont été secourus par les plaisanciers très nombreux sur la rade d’Hyères.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :