Un dériveur à la rescousse

mirror-ffa1• Carte postale du Québec – Un dériveur léger vient à la recousse. Notre Mer à nous, le géant Saint-Laurent, possède des antichambres, des annexes et des compléments, bref d’agréables voisins marins et maritimes. L’un d’iceux est la baie des Chaleurs, qui baigne la côte sud de la péninsule gaspésienne. Si ce délicieux plan d’eau n’a certes pas la taille du fleuve, ses gens de mer et choses maritimes de toutes natures n’ont rien à lui envier. Y compris les misères habituelles : méconnaissance, indifférence, difficulté d’accès, etc.
Or, la revue québécoise L’Escale nautique* nous informe ce mois-ci d’une merveille. Au vent frais d’un jeune professeur d’école secondaire, un nombre considérable d’étudiants de la municipalité gaspésienne de New Carlisle – 85 % de la population scolaire de ce village de 1 370 habitants – participe à un projet éducatif rassembleur et… maritime. À son entrée en poste il y a deux ans, le jeune homme a été ébahi par les immenses qualités marines de la baie des Chaleurs et ahuri de l’ignorance profonde de son histoire, de ses navigations et autres trésors maritimes qu’affichaient ses étudiants. Première étape : l’enseignant les a amenés en mer avec la collaboration d’ÉcoVoile Baie-des-Chaleurs. Le succès d’estime et de découverte fut tel que les étapes suivantes se sont bousculées au portillon : son projet éducatif, nommé The Build**, a pris la forme d’une construction d’un petit voilier. Sont au rendez-vous l’enseignement des matières scientifiques et de l’histoire locale ; le rassemblement et l’occupation de jeunes la plupart du temps désœuvrés ; la création de fierté et d’identité ; la documentation photographique et la réalisation d’un film. Tout ça autour d’un formidable plan d’eau et d’un minuscule bateau !
Le sujet retenu pour ce projet est un Dinghy Mirror. Suivez mon regard jusqu’au billet d’Escales du 11 février 2010, Portrait de bateau, le « Mirror », pour en apprendre l’essentiel.
Le projet The Build est à la fois simple et complexe. D’une part, l’embarcation est facile à construire par les étudiants, d’autre part, la communauté en entier y est impliquée pour le support, le financement, les activités complémentaires et la visibilité nationale. Parce que, en effet, si le projet de construction d’un bateau par une communauté n’a rien d’original en soi, son immense succès gaspésien constitue une grande rareté au Québec d’aujourd’hui, généralement peu porté vers les choses de la mer. Les yeux de plusieurs organisations – Fédération de voile du Québec, Fédération canadienne de la faune et ÉcoVoile entre autres – sont rivés sur New Carlisle, ses étudiants apprentis-marins et son professeur visionnaire. Ce premier Mirror d’une flottille espérée sera envoyé à son élément en juin et bien sûr, mis à la disposition de ses constructeurs pour en goûter les plaisirs.
Alain Boucher, le rédacteur
* Honneur et gloire ! à L’Escale nautique qui depuis vingt ans, seule à son poste ou presque, alimente l’esprit et le cœur de celles et ceux qui, au Québec, ont au moins un pied dans l’eau. 
www.escalenautique.qc.ca

** La Construction. New Carlisle est une communauté à majorité anglophone, héritage de l’immigration de Loyalistes des nouveaux États-Unis, à la fin du XVIIIᵉ siècle.

1 Response to “Un dériveur à la rescousse”


  1. 1 Lecoq 23 mai 2015 à 19:58

    Samedi 16 mai, dernier jour de la semaine du Golfe,à couple des autres yoles de Bantry au mouillage de Port Navalo,en début de flot avec une bonne brise de NW, « Fille de Loire » attend le feu vert pour accompagner la grande parade.Parmi les quelques dériveurs présents en baie, un équipage en double sur un joli canot aurique au mât coiffé d’un petit flotteur,le sigle de la voile m’était tout à fait inconnu,et je suis resté admiratif de ses qualité d’évolution et de ses performances enviables. Je sais maintenant que ce simplicime canot était un « Miror ».bravo l’artiste!…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :