La fièvre monte à Saint-Malo-Corral…

C’est une énormité à laquelle les malouins n’ont d’abord pas cru. Pourtant, Ouest France confirme qu’il existe un projet de base de jet-skis au pied de la Tour Solidor. Le directeur de Nautic Motor’s Evasion déclare son intention d’ouvrir une station au début de juin avec pontons spécialisés, équipe de formation accompagnant les néophytes, et autres équipements nécessaires aux défonceurs d’océan. La com’ est bien réglée : Nous ne sommes pas une société de location, mais une école (école de quoi ?). Toutes nos sorties sont encadrées par des moniteurs diplômés d’Etat et nos engins répondent aux normes antibruit précise le promoteur, la main sur le cœur.
Quand on connaît le niveau de nuisances de ces formules sur la tranquillité des promeneurs, baigneurs, plaisanciers,  pêcheurs, faune et flore maritimes, on est en droit d’émettre quelques doutes. C’est ce qu’ont fait des riverains qui ont immédiatement lancé une pétition défavorable au projet, à notre avis plus que contestable.
Que dit-elle ?
En accord avec le courrier de l’Association Droit de Cité, je demande la suppression de l’autorisation que vous avez accordée, sans enquête préalable, à la société Nautic Motor’s Evasion, pour l’implantation d’un ponton de location de scooters des mers dans le secteur de Bizeux.
Cette implantation est nuisible en de nombreux points.
– Nuisance pour les résidents des maisons de retraite de la Briantais et des Corbières qui ont besoin de calme.
– Nuisance écologique pour la zone de nidification des sternes, macareux et autres cormorans huppés observés sur l’île de Bizeux.
– Insécurité pour les petites embarcations (avirons de mer, dorimousses, marins se rendant en annexe à leur bateau ou à leurs viviers).
– Nuisance aux riverains.
– Nuisance touristique enfin pour tous les usagers, résidents ou non, de ce petit havre qui viennent y chercher soleil et tranquillité.
Je vous demande instamment de revenir sur votre décision qui représente pour tous, au profit d’une seule société commerciale, une nuisance sonore évidente et insupportable, et de préserver cette villégiature au charme si recherché.
• La pétition est destinée à la directrice de la DDTM et au maire. On la trouve sur le site www.petitionpublique.fr (Solidor sans jet-skis).

9 Responses to “La fièvre monte à Saint-Malo-Corral…”


  1. 1 Camille GOUZIEN 29 avril 2015 à 16:12

    Ces  » s…d’engins » ne devraient être tolérés (pas recherchés) que sur la mer de la tranquillité ou autres mers sélènes, en aucun cas dans un pays civilisé.

  2. 2 FRK 29 avril 2015 à 19:30

    Eh oui Camille… il y a bien longtemps que la France ne possède plus la moindre mer de la Tranquilité !
    Fric et nuisances font seuls les vacances modernes !

  3. 3 pyb29 29 avril 2015 à 19:31

    C’est lamentable : venir en vacances au bord de la mer pour se retrouver avec la pollution des villes, les bruits et les odeurs de gaz d’échappement, et qui plus est, ne plus trouver de sable. La Bretagne tranquille, c’est fini.

  4. 4 gernez 29 avril 2015 à 19:49

    Bonjour
    Il existe en France une législation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), qui réglemente l’implantation de sites industriels avec étude d’impact voire enquête d’utilité publique préalable à l’autorisation d’exploiter. Si le simple bon sens et le respect des riverains (humains et faune/flore marine) ne suffisent pas à interdire cette entreprise il faut réclamer son classement en ICPE et la soumettre à la procédure.
    Espérons que le sacro-saint Produit Intérieur Brut ne va pas encore frapper les oreilles de décideurs préoccupés d’électorat.
    Nautic Motor’s Evasion : le nom dit tout : la mode imbécile des noms anglo saxons et surtout l’évasion : s’évader à tout prix de la réalité, se prendre pour le roi de la mer avec cent vingt bourrins entre les jambes, pour n’être que le gogo à qui le margoulin soutire 50 euros la demi-heure. Le terme desprogien « décérébré » est le seul à convenir.

  5. 5 Pierre 29 avril 2015 à 21:20

    Ces engins, de par leur motorisation et leur poste de pilotage, génèrent un comportement de scootéristes terrestres.
    Je suis un vieux motard et je suis effaré par les imprudences des scooters dans la circulation urbaine.

  6. 6 Georges Cornou 30 avril 2015 à 11:40

    Vous êtes de vieux râleurs réactionnaires et même je crois que vous aimez pas les jeunes et les pauvres non bretons qui veulent pas s’ennuyer chez nous. Bon, Moi, je trouve que l’idée est super cool et tout et tout je vais proposer aux scooters d’ouvrir un Océanic kebab avec du minerai de poisson , du surimi chinois, des boissons bio ou presque avec de l’eau municipale relookée eau de mer aromatisée, une boutique de fringues newlook « Oceanic maritim’s sports wears « , une plage polynésienne avec bar Océanic ‘serveuses tahitiennes en « petite » tenue authentique (vous voyez le style ) et animation diurnes genre attaques des pirates ou corsaires en jet ski et nocturnes genre prise de la place avec pillages , agressions enlèvements  » fun « … et même peut-être aussi plus (sur demande et exclusivement adultes ,sur autorisation officielle )
    Hein y a du blé à se faire avec beaucoup de gras alors pour un peu de bruit on peut faire un petit effort pour le bien de tous ! Soyez dans le coup et ça va créer des emplois évidement cdd ou intérim ,stagiaires etc ..
    Evidemment comme Moi j’ai eu l’idée le premier je vais surement déposer la – ma – marque ,j’suis bussiness major non mais !!!
    Si vous êtes pas d’accord allez donc sur les berges du lac de Guerlédan sur les hauts plateaux armoricains , y a du calme et du vert de l’air parfumé au vrai lisier … quoi ? n’ y a plus d’eau, ça sent la vase? ah? bon , quand l’eau reviendra on pourrait monter un breiz rural jet ski ( serveuses en coiffe etc etc ) encore du blé noir à se goinfrer !.

  7. 7 FRK 30 avril 2015 à 17:59

    Ce que les Bretons ont fait avec les péages , ne le referaient-ils pas pour la mer?

  8. 8 Besse-Saige 1 mai 2015 à 19:00

    Signé et fait signé. Dans mon coin de Bretagne Nord ce sont les maires qui sont montés à l’offensive car ils sont responsable de la zone des 300 mètres. La mise a l’eau étant compliquée, ces fadas allaient voir ailleurs.

  9. 9 LETROUVE Michel 3 mai 2015 à 08:36

    S’il n’y a pas eu d’enquête, la procédure d’occupation du Domaine Public Maritime, semble viciée. Un recours semble possible


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :