Notre position sur le drame des migrants

Depuis longtemps, nous nous interrogeons sur les drames maritimes qui se succèdent régulièrement en Méditerranée.
Le sujet est délicat et grave. Il touche à des aspects politiques, diplomatiques, géostratégiques, militaires, sur lesquels nous ne voulons pas nous aventurer. Ce n’est pas notre truc… Pourtant, comme tout le monde, nous sommes horrifiés par la monstruosité du cataclysme humanitaire dont « quelqu’un » tire un profit diabolique.
Jusqu’à présent, nous avons fait l’impasse.
• Par contre, les drames ont bien lieu sur mer, impliquent des navires, des marins, des missions, etc. toutes choses qui se déroulent sur notre domaine : la mer…
Que faire ? Sans répéter ce que disent les grands médias à longueur de journées.
Choix difficile…
• Plus d’une fois, nous avons noté que les communiqués qui circulent relèvent d’une réelle incompétence. Un exemple ? Dans une info récente, la presse cite un bateau de pêche de 20 à 30 m de long qui aurait transporté 800 à 1 000 personnes à partir de la Libye et à destination de l’Union Européenne ; c’est absurde. Ou bien le bateau mesurait 20 à 30 m de long et transportait quelques dizaines de personnes, ou bien il était 4 fois plus long et il en transportait quelques centaines (1).
• Ce constat nous a guidés pour adopter une position médiane : nous nous concentrerons sur les réalités purement maritimes, avec, à l’occasion, un coup de gueule contre les illuminés de la foi, les assoiffés de pouvoir, les destructeurs de la personne humaine.
Position difficile à tenir, mais que nous, humanistes pacifistes, ne pouvons contourner à la légère. Essayons toujours, nous verrons bien…
Aramis, Athos, Porthos
(1) Source : Robin des Bois.

7 Responses to “Notre position sur le drame des migrants”


  1. 1 Pierre CRISPY 24 avril 2015 à 21:18

    Effectivement le sujet est très délicat et il faut rester prudent quant aux critiques et aux prises de partis. Nous ne connaissons pas tous les éléments et la seule chose qui est certaine, c’est que certains journalistes ne traitent pas le sujet objectivement, mais plutôt dans je sens « je fais un scoop en matraquant ». Dommage, les hommes qui souffrent méritent mieux que de la désinformation à fausse sensation qui écœure ceux qui s’en rendent compte !
    Politique, corruption, que dire ? Si ce n’est que d’espérer que ceux qui ont le pouvoir fassent leur travail correctement et soient humanistes le temps de mettre de l’ordre dans ce grand bazar ; mais là, n’est-ce pas du domaine de l’utopie pure ?

  2. 2 diaoulig 24 avril 2015 à 22:05

    je pense que vous minimiser le nombre de pasagers sur les bateaux des passeurs.
    pour l’avoir souvent vu, il est possible d’entasser une bonne dizaines de personnes dans un simple zodiac de 6 metres.
    alors dans un bateau de 20 a 30 metres en comptant le pont et l’interieur ( cale voir compartiment moteur) sans atteindre les exagerations des journalistes deux a trois cent personnes n’est pas un chiffre idiot.
    n’oublions pas que les passeurs raisonnent en terme de rentabilite et non de confort des passagers, plus ils en entassent plus ils gagnent.
    certaint voyagent dans les puits a chaine….
    et souvenez vous des boat peapols fuyant l’indochine dans les annees 70/80, rappellez vous a combien ils s’entassaient sur de simples sampans pour affronter la mer
    cordialement diaoulig

  3. 3 pierre 25 avril 2015 à 10:42

    Sujet délicat.
    Essayons de rester sagement dans le domaine maritime.
    Ce n’est pas la première fois que des naufrages de bateaux surchargés se produisent.
    Ce dernier a été médiatisé, pourquoi celui là et pas les autres ?
    D’autre part, je me souviens d’un « boat people » vietnamien, exposé à l’extérieur du au Salon Nautique de Paris, par une organisation humanitaire, en 1982, si j’ai bonne mémoire.
    J’avais été frappé par la disproportion des chiffres entre la taille du bateau par rapport au nombre de « passagers ».
    Plus tard, à titre professionnel, j’ai rencontré quelques uns des acteurs des opérations de sauvetages menées pour tenter de sauver ces réfugiés politiques.
    J’ai eu quelques témoignages émouvants, parfois révoltants.
    Avec cette évocation des Boat People vietnamiens, je cite une chanson de Jean Ferrat :
    « Ah! monsieur D’Ormesson, vous osez déclarer qu’un air de liberté, flottait sur cette ville, avant que cette ville, s’appelle Ville Ho-Chi-Ming… »
    Comme quoi, rien n’a changé, le drame maritime est hélas lié à la politique.

  4. 4 ndl 26 avril 2015 à 11:19

    Je m’étais fait la même réflexion en lisant un article…mais il est de notoriété publique qu’il faut faire du sensationnel à tous prix, les journalistes font aussi de plus en plus de fautes d’orthographe et ne semblent pas se relire.

  5. 5 escales maritimes 28 avril 2015 à 10:44

    Un demi siècle de journalisme « d’avant » confirme cette opinion (carte professionnelle n° 14 739). Je ne peux que faire le même constat. La liberté d’expression impose des devoirs avant d’écrire n’importe quoi.
    Cordialement.

    Aramis

  6. 6 dh 28 avril 2015 à 10:56

    Droit de réponse (!) d’un non-professionnel à des critiques et des attaques tant de fois répétées :
    n’accablons pas SVP les seuls journalistes et regardons aussi ce qui a changé dans leur travail, dans les conditions de ce travail, dans la pression dont ils sont l’objet (exercés par les financiers qui les commandent et organisent les drames) et songeons par exemple que les correcteurs professionnels (tout le monde a toujours fait des fautes de français) ont totalement disparu dans les rédactions…

  7. 7 escales maritimes 28 avril 2015 à 11:24

    C’est indiscutablement vrai! Hélas…

    Aramis


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :