Pseudo-Quiz n° 164 – Testez vos connaissances

Du temps joyeux des galères, le rythme des coups de rames était mesuré en palades par minutes ; il différait selon les situations (en croisière (!), au combat, mauvais temps, etc.). Combien de palades exigeait la pousse-vogue, allure la plus courante en navigation ?
• Réponse à la fin du prochain pseudo-Quiz.
• Réponse au pseudo-Quiz 163 : l’objet porte le nom de Faux (une faux) ; il représente un poisson en plomb, muni de deux redoutables crocs d’acier. Les terre-neuvas l’utilisent pour la pêche à la morue lorsque les bancs sont denses et peu profonds. Il est agité par le pêcheur d’un mouvement de va-et-vient vertical, dans l’espoir de crocher un poisson au passage. Il est en usage depuis le XVIIᵉ siècle.
• Un seul et unique gagnant, Marc Minni, que nous complimentons au passage.

Publicités

0 Responses to “Pseudo-Quiz n° 164 – Testez vos connaissances”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :