La civilisation maritime au bord du naufrage

Evoquant la construction du plus grand porte-conteneurs du monde l’écrivain maritime Hervé Hamon, donne sa vision des conséquences qui vont apparaître avec lui. Voici un extrait d’une récente publication dans Le Télégramme. C’est bien vu et tellement bien dit…
• Ces navires vieillissent vite, sont soumis à des torsions extrêmes, offrent un fardage (une prise au vent) énorme, ce qui veut dire qu’en cas de panne, mieux vaut que l’Abeille Bourbon ne soit pas loin. L’équipage est stressé, se bat contre la montre. Les haltes qui, autrefois, étaient l’occasion de pauses, sont plus harassantes qu’en mer, car chaque minute compte et l’on charge et l’on décharge en même temps. La logistique est reine et la logistique est rarement de tout repos. Mais ce gigantisme n’affecte pas seulement les professionnels. C’est tout l’univers, tout le dessin du rivage qui est concerné. Car ces bateaux exceptionnels ont besoin de quais exceptionnels, de grues exceptionnelles. Hier, le port était le centre, le ventre de la ville, son point de rencontre, son âme. Aujourd’hui, le port n’est plus qu’une zone industrielle déportée, bouclée, sécurisée, invisible et inaccessible. Les bassins anciens sont vides, ou meublés par quelques plaisanciers (dont je suis). Mais la vie, la vraie vie, est ailleurs, de plus en plus loin. Et ça, ça m’inquiète autant que le reste.
• Inutile de dire combien Escales partage ce point de vue, sur le fonds et dans sa forme.

Publicités

4 Responses to “La civilisation maritime au bord du naufrage”


  1. 1 HELLEQUIN 16 février 2015 à 18:32

    Hervé HAMON,que je connais bien est un ami,lorsqu’il écrit ce texte,certains disent la situation est grave….dans le même quotidien MORGLAZ écrivait sensiblement le même chose…
    Amitiés Hervé bienvenue parmi nous
    JPH. ..

  2. 2 FRK 16 février 2015 à 19:33

    Il faudra peut-être attendre l’avênement d’une super marée-noire provoquée par le naufrage d’un de ces super-bâtiments pour que l’on décide (peut-être) de changer de cap.
    Hélas!

  3. 3 Desjardins 16 février 2015 à 19:58

    Fécamp Terre-Neuve partage le point de vue exprimé par Escales !

  4. 4 Claude BRIOT 21 février 2015 à 06:55

    En quatre phrases M. HAMON décrit la situation du Havre avec PORT 2 000
    qui, à l’allure où ils vont, sera dépassé dans 10 ans. Quand donc s’arrêtera cette folie ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :