Le Saint-Laurent dans les bras d’acier de l’hiver

JosephSavardEboulementsChestnutIleAuxCoudresDans notre doux pays de France on a l’habitude de pleurnicher dès que 3 cm de neige ont l’audace de bloquer les routes, couper l’électricité, ou nous geler un peu les fesses. Pour nous ramener au sens des réalités l’ami Alain Boucher, québécois pur jus, (il fait son cidre lui-même) montre par l’image et par le texte (succulent !) qu’il existe d’autres régions du globe où les choses se vivent à une tout autre échelle. La petite vidéo, courte mais claire dit tout en quelques secondes (agrandissez l’image). Tous nos compliments Alain ! Aramis

• Carte postale (rafraîchissante) du Québec – Dans un commentaire sur une récente carte postale du Québec, Cokelunde demande quelles sont vos conditions météo actuelles ? À Granville en Normandie, il fait plutôt doux. En guise de réponse, rien ne vaut bien sûr quelques images toutes fraîches de notre Mer à nous. Le temps est au janvier : la nuit, il fait « frette à couper les chiens en deux » et les jours sont tout en blanc et bleu, autour de -12° C avec de rares très faibles neiges, dans ces conditions de grand froid. En tout cas, rien du tout pour arrêter la vie sur le Saint-Laurent : à peine ralentir peut-être de deux ou trois nœuds le traversier Joseph-Savard, quand le pack est trop épais et le courant de flot trop puissant entre l’île aux Coudres et Les Éboulements (voir la carte postale de notre Mer à nous du 10 mars 2014 pour vous situer). Mais aussi probablement, faire espérer mieux et de meilleurs jours aux malheureux marins chypriotes du NM Chestnut… ! Ainsi va janvier dans ce pays.
Alain Boucher, le rédacteur
• Images – Le traversier NM Joseph-Savard à l’approche du quai des Éboulements, 23 janvier 2015. La mer est fort basse, marées de vives-eaux de nouvelle lune, marnage de 6,5 m à cet endroit. Le vraquier NM Chestnut croisé descendant dans le passage de l’île aux Coudres. Appareillé au matin de Québec, en route vers Alger. Film : Trente secondes de traversée de glace vers le continent en fin d’après-midi. (Images Alain Boucher).

Publicités

1 Response to “Le Saint-Laurent dans les bras d’acier de l’hiver”


  1. 1 COKELUNDE 29 janvier 2015 à 11:14

    Merci Alain pour ces images fortes.
    Ici c’est de l’eau, de l’eau, de l’eau….
    On a quand même eu quelques belles journées avec la marée qui ont permis de mettre au sec « MARITE » pour un 1/2 carénage.

    Restez couvert !
    JP L


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :