Sauvetage improbable, mais réussi, en Ecosse

Cette courte vidéo montre une situation dramatique. Le chalutier irlandais Luda Boafa n’a pas échappé au fort gros temps qui sévissait au large de l’Ile Lewis (Ecosse). La mer l’a chaviré, il va couler. Cinq hommes se débattent dans une eau très froide. Il faut faire vite.
L’hélicoptère de sauvetage intervient de justesse et sauve un à un les membres d’équipage. On remarquera la maîtrise du sauveteur qui guide le câble du treuil malgré un ballant important. Du beau travail qui fait honneur à la solidarité (efficace) des gens de mer.
(Source : site du Telegraph – La video n’est pas sonorisée – Voir en plein écran)

Publicités

8 Responses to “Sauvetage improbable, mais réussi, en Ecosse”


  1. 1 Pierre Livory 24 janvier 2015 à 11:10

    Magnifique ! Il y a des hommes qui rachètent bien tous les autres !

  2. 2 Patrice Petit de Voize 24 janvier 2015 à 13:00

    On remarque surtout que tous les marins portent une combinaison de survie, seul gage de résistance au froid et de flottabilité dans ces conditions…et il y a encore aujourd’hui des gens qui en contestent l’obligation sur les bateaux de pêche au large !

  3. 3 Gu sur Roz Avel 24 janvier 2015 à 20:07

    A reblogué ceci sur Roz Avel, des itinéraireset a ajouté:
    Je me proposais, depuis un moment, de faire un bilan de l’année 2014. Je le frai, promis. Mais pour commencer, une vidéo – comme une petite pépite d’espoir dans la mer de haine et de violence qui a marquée le début de cette année. Un bel exemple e maitrise de soi et d’entraide en mer, un sauvetage mené de main de maitre. Une piqure de rappel – en mer, les hommes deviennent encore plus « hommes », Hommes de mer, oui, c’est comme ça que ça s’appelle.

    Dans les autres articles sur ce même thème proposés par mon blog de culture maritime favori, Escales Maritimes m’avait sélectionné une autre vidéo de sauvetage, une image d’un de ces braves bateaux norvégiens dessinés par Colin Archer, évoluant à la voile en pleine mission. Beauté des manœuvres, puissance des lignes du bateau, maitrise de l’équipage. Un autre argument qui se rajoute au précédent. Le lien est en dessous (ne n’ai pas trouvé l’astuce pour rebloguer deux articles en même temps…)
    Merci à Escales pour tout ça.

  4. 4 Claude Briot 24 janvier 2015 à 22:45

    Impressionnant et admirable ! De quoi garder foi en l’Homme.

  5. 5 Scanga 25 janvier 2015 à 14:21

    Du sang froid, de la concentration, de l’intuition, un bel ensemble matérialisé par un câble tel un un pont entre deux rives. Bravo messieurs des airs et des mers…

  6. 6 pyb29 25 janvier 2015 à 18:20

    Et ces hommes là, ne courent pas après les médailles.

  7. 7 Simon Perrault 25 janvier 2015 à 18:28

    Cette superbe vidéo a été présentée au téléjournal de Radio-Canada de 22hrs .

    Chapeau aux membres de cet hélicoptère!

  8. 8 Pierre 26 janvier 2015 à 09:45

    Chapeau bas Messieurs les sauveteurs, respects et admiration !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :