La pataugeoire du Canal de Panama

Le canal de Panama n’en a pas fini avec ses turpitudes. Une nouvelle fois le torchon brûle entre le constructeur espagnol Sacyr et l’Autorité du canal de Panama. La modification des écluses coûtera 114 millions d’euros de plus que prévu, c’est du moins ce qu’affirme le site lantenne.com
Le chantier qui affiche déjà un an de retard, ne devrait être terminé qu’en 2016. Outre les histoires de gros sous, il s’englue dans les protestations de la population et des grèves à répétition. En clair, il patauge.
Pendant ce temps-là, les Chinois ont commencé la percée du futur canal du Nicaragua

Publicités

1 Response to “La pataugeoire du Canal de Panama”


  1. 1 FRK 21 janvier 2015 à 19:12

    Quelques degrès de plus de réchauffement climatique et tout-un-chacun passera par le nord sans avoir à creuser quoi que ce soit !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :