L’hydrolienne du Fromveur porte bien des espoirs

La première hydrolienne, destinée à être installée dans le Fromveur, est en cours de montage à Brest. C’est le début d’une grande aventure car il ne s’agit pas d’un démonstrateur mais d’une machine de production. Installée dans les forts courants circulant devant Ouessant, elle devrait permettre une réduction sensible de la facture énergétique de l’île, estimée à 20 % de ses besoins.
• Actuellement, l’électricité nécessaire est produite par des groupes électrogènes consommant quelque 2,3 millions de litres de fuel à un prix annoncé de quatre fois supérieur à celui du continent.
• La machine, d’un diamètre de dix mètres, a une puissance de 1 MW ; sa production sera directement raccordée au câble de la station électrique de Lampaul.
Comme quoi du courant et son contre-courant peuvent produire… du courant !

Publicités

0 Responses to “L’hydrolienne du Fromveur porte bien des espoirs”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :