Calypso : cherche port d’attache, désespérément

etrave Calypso 2011 *DSCN1528Le lamentable feuilleton de la Calypso est-il sur le point de se terminer ? Possible…
En effet, après des tribulations dont Escales a longuement rendu compte (1), (démêlés juridico-commerciaux entre Piriou et la Fondation Cousteau) la Cour d’appel de Rennes vient d’enjoindre à cette dernière de vider les lieux (les hangars de Piriou à Concarneau ) avant le 9 février prochain. Et vlan !
• Le différend entre l’un et l’autre, porte sur des histoires de gros sous, malfaçons d’un côté et non paiement de factures de l’autre. Il reste au propriétaire (Cousteau) à trouver rapidement (très rapidement) un moyen de se débarrasser du bébé. En d’autres mots, trouver un nouveau port d’attache, pour ce qui reste du bateau incapable de flotter. Ce ne va pas être de la tarte…
• Reste l’impression que la Fondation Cousteau, menée par Francine, seconde épouse du monsieur à bonnet de laine, ne s’est jamais vraiment intéressée au navire préférant exploiter la production du commandant plutôt que valoriser le bâtiment. Ceci étant la version édulcorée des explications circulant dans les médias.
• Quant à savoir où et comment le célèbre bateau poursuivra sa pitoyable carrière, c’est une autre paire de manches…
Bon courage !
Cyrano
(1) Voir nos billets des 27 avril 201313 octobre 201316 octobre 2013.
• Image – La Calypso émergeant du Chantier Piriou en 2010 ; aujourd’hui, elle est au même endroit et dans le même état. (Photo Escales Maritimes).

1 Response to “Calypso : cherche port d’attache, désespérément”


  1. 1 Patrick GUERIN 11 janvier 2015 à 18:11

    Cher Cyrano, Cela fait plus de 15 ans que je suis de près la pathétique agonie de la Calypso. Etant rochelais, je passais chaque semaine pour voir si les travaux (par un collectif de bénévoles voulu par Michel CREPEAU) allaient enfin démarrer… Peine perdue, puisque Madame COUSTEAU noyait déjà le poisson avant de devoir admettre qu’elle n’avait aucun de titre de propriété du navire.
    Il faudra une décision de justice (…!?) pour que la Fondation Cousteau soit légitime… pour ne rien faire et bloquer la situation au point que la Ville de La Rochelle ne veuille plus de ce bateau dans ses eaux alors qu’elle en avait rêvé en 1998.
    Concarneau et PIRIOU ont ensuite hérité de la « patate chaude ». J’avais ici même, avant même que la Calypso devient bretonne, que le mélodrame continuerait. Combien je regrette d’avoir vu juste !… Je n’aurais donc pas attendu cette décision de la Cour d’Appel de Rennes pour me convaincre de l’inconduite de la Dame au bonnet rouge (si si ; elle ose le porter !). Comment a-t’on pu laisser cette personne en charge de ce monument du patrimoine mondial, bateau mythique aujourd’hui réduit à l’état de squelette de bois et de ferraille… Comment est-il possible que l’Etat n’ait pas exercé son droit de préemption ?… Comment a t-on pu laisser une telle situation perdurer aussi longtemps ?… Ah, il est bien temps de pleurer aujourd’hui alors que tout était tellement prévisible depuis les années 2000…
    Patrick


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :