C’était Concarneau, hier ou avant-hier

thon 04QR2-2BPetite rectification de la légende de cette carte postale. S’il s’agit bien de Concarneau, les remparts de la Ville Close n’apparaissent qu’au second plan, ils ne sont pas le sujet principal. Ce qu’on voit ici ce sont de fières concarnoises en tenue de travail, large tablier enveloppant, châle noir serré à la taille, chignon sur la nuque avec ou sans coiffe. Mêmes silhouettes, même sourires. Question : sont-elles au travail ou rapportent-elles la godaille réservée à la famille ?
• On remarquera la flottille de dundées, armés au thon, massée au centre du bassin, exactement où se trouve aujourd’hui le port de plaisance. L’image est d’un autre temps certes, mais reste un témoignage d’une vie rustique où chacun était à sa place entre les ressources et la nécessité. Moi, j’aime bien…
C’était Concarneau, hier ou avant-hier.

Publicités

0 Responses to “C’était Concarneau, hier ou avant-hier”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :