Débarquement à la sauvage, en 1960

Escales Maritimes est heureux de vous offrir ci-dessus cette petite exclusivité. Nous la devons à Henri Bourdereau qui fut en son temps capitaine du Liberty « Gien ». Il a tourné lui-même ces belles images avec le matériel de l’époque, une caméra 8 mm (même pas super 8 !), en noir et blanc et, bien entendu, sans mise en scène préalable. C’est vraiment du direct. Elles constituent une archive rare illustrant :
– D’une part, le débarquement en voltige, et le stockage à la sauvage de Dauphines et 4 CV Renault à Montréal en 1960.
– D’autre part, le numéro des marins funambules portant les aussières à terre lors du passage des écluses des Grands Lacs. Le moins qu’on peut dire, c’est que c’était sportif… (1)
Le document n’est pas sonorisé pour la bonne raison qu’à l’époque, il n’y avait pas de micro intégré sur le matériel d’amateur. Les images ne sont pas de haute définition, mais qu’importe, leur authenticité compense largement ce minuscule inconvénient.
Un beau témoignage délivré par de vénérables séquences, datant de plus d’un demi-siècle…
(1) Voir aussi le pseudo-Quiz n°138 du 23 juin. 

4 Responses to “Débarquement à la sauvage, en 1960”


  1. 1 Camille GOUZIEN 16 décembre 2014 à 11:09

    Beau témoignage d’anthologie. A l’époque, il n’y avait pas de problème « pas droit de ci, pas droit de ça ». C’était plus simple et pas forcément plus dangereux.
    A la même époque, j’ai navigué sur les liberyship, Royan et Rochefort de la SNDV et j’en garde un très bon souvenir. Je me rappelle de l’embarquement des Kroumen à Tabou, des balades en bateau dans la brousse de Wari et Tiko, des billes de bois barrotées jusqu’à la passerelle et qu’il fallait saisir avec des chaînes, à reprendre régulièrement.
    C’était une autre époque.

  2. 2 Patrice Petit de Voize 16 décembre 2014 à 11:30

    Que de souvenirs du fameux « Seaway » et du passage dans les écluses ultra-rapides, sans autre assistance que celle des matelots du bord déposés par les fameux tangons ! J’ai pratiqué cette navigation de Québec à Duluth, sur le Lac Supérieur, avec les cargos « Rocroi » et « Fontenoy » spécialement conçus pour cette navigation…c’était un peu plus tard en 1964…avec, cette fois des Peugeot 404 !

  3. 3 cornou Georges 16 décembre 2014 à 21:04

    Magnifique!! la simple vision sans couleurs ,son, mise en scène restitue la réalité de la vie de l’époque pas si reculée que cela.
    Un temps où un homme, marin, était membre d’un équipage , avec des contraintes de vie collectives ,tant professionnelles que personnelles et pas encore devenu seulement une entité économique et administrativo-fiscale ,soumis au goulag kafkaîen des Reglements nationaux , internationaux ….car maintenant nous appartenons au Système ( big Brother ?)et notre espace personnel humain ,culturel se retrécit comme peau de chagrin.
    Heureux les hommes qui ont vécu cette période où » ils existaient » car ils ont le coeur rempli de souvenirs.
    Il est de bon ton de stigmatiser ceux qui osent évoquer la vie d »avant » même si elle n’était pas rose, mais bien plus humaine , on les vilipende d’être des nostalgiques ennemis du progrès , d’aller vers toujours plus de consomation donc de bonheur codifié,tarifé!!
    Merci le /les Mousquetaires.
    Encore beaucoup d’atres escalas maritimes .
    C’est quand même curieux que cela nous soit transmis par des cavaliers,terriens et non pas un marin ,même écrivain du bord?

  4. 4 Jean Legastelois 16 décembre 2014 à 21:46

    Merci à Henri Bourdereau – que j’ai eu le bonheur de côtoyer naguère lorsque je travaillais au Centre nautique des Glénans.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :