Une image pour le plaisir

SONY DSCLe hasard, encore le hasard… Pas besoin d’être un maître de la peinture pour s’étonner d’une telle fête de couleur. Les pêcheurs du Crotoy ont jeté là leurs filets hors d’usage sans la moindre intention esthétique. Celle-ci jaillira d’une symphonie inespérée de vert, orange, rouille et gris de toutes nuances que souligne un effet de perspective.
Nous avons tous vu, au hasard d’une promenade ou d’une escale, de tel jeu de couleurs ; en avons nous goûté la saisissante beauté ? Pas sûr, le grain qui menace ou le mouillage incertain attirait notre attention ailleurs. Dommage. Notre amie la Mer nous offre des cadeaux que nous ne savons pas toujours saisir.
Heureusement, ce jour d’hiver, le photographe était là, il a su voir… à notre place !
• Image – Christian Derachinois.

Publicités

5 Responses to “Une image pour le plaisir”


  1. 1 Camille GOUZIEN 12 décembre 2014 à 12:34

    La photo est très belle!
    Quelques remarques: ces filets ne sont pas hors d’usage (voir le filin mixte de couleur verte se trouvant à gauche), mais sont rangés sur la « perche » du chalut dit « à perche » en attendant une future utilisation. En réalité, il y a deux chaluts rangés bout à bout. Les filets oranges, que l’on pourrait penser détériorés, sont en fait du « bout »
    décommis volontairement et qui sert de protection au cul (poche) des chaluts. Avant on se servait de « tabliers » en peau de vache (onéreux), puis en caoutchouc, et actuellement de ces bouts décommis que l’on appelle « tahitiennes » vu leur apparence.
    J’en profite pour vous féliciter pour la qualité de vos articles que je lis toujours avec grand plaisir.
    Camille GOUZIEN

  2. 2 escales maritimes 12 décembre 2014 à 13:15

    Merci pour vos précisions et vos compliments.
    Il est probable que le photographe s’est laissé abusé par l’apparence de son sujet, fasciné qu’il était par le jeu de ses couleurs. On le comprend…
    En revanche j’ignorais que les garnitures protègeant le cul du chalut étaient appelées « tahitiennes ». Belle évocation.
    Comme vous semblez être de la région sauriez-vous pourquoi le poisson plat présenté sur les étals des poisonniers est exposé sur le dos (coté blanc visible) ; on voit cela d’Etaples à Courseulles et peut être ailleurs. Seule réponse obtenue « on a toujours fait comme ça »…Y aurait-il une autre raison ?
    Amicalement.
    Aramis

  3. 3 Camille GOUZIEN 13 décembre 2014 à 12:29

    Je ne suis pas de la région mais un ancien patron pêcheur hauturier du Guilvinec (Bretagne).
    J’ai une explication de l’exposition des poissons plats ventre visible mais qui vaut ce qu’elle vaut: un poisson qui commence à se détériorer, car pas frais, va rougir du ventre alors que le dos, sombre, ne change pas de couleur. Ceci permet au vendeur de mettre en évidence la fraîcheur de son produit.

  4. 4 escales maritimes 13 décembre 2014 à 14:51

    Nous ignorons si c’est la seule explication mais elle justifie pleinement la présentation « sur le dos »: montrer que le produit est frais. C’est le meilleur argument de vente. Pour notre part c’est l’explication que nous retiendrons.
    Au fait, y a-t-il d’autres points à considérer pour déterminer la fraicheur d’un poisson ?
    Merci de nous avoir appris quelque chose.
    Cordialement. Avec notre salut aux amis bigoudens.
    Escales

  5. 5 FRK 17 décembre 2014 à 10:11

    Pour ma part je n’achète jamais un poisson qui a les yeux glauques ou « en creux »ou dont les ouïes ne sont pas rouge vif.
    Sur certains marchés parisiens j’ai vu vendre des poissons dont on avait simplement oté les ouïes !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :