Histoire de remettre enfin, les pendules à l’heure

Pour des raisons évidentes, les officiels comme les communicants des organisateurs, se montrent peu prolixes sur la sécurité dans les grandes courses en solitaire. C’est que la question dérange. Or, nous, nous sommes têtus et ne sommes pas près de lâcher le morceau. Voici quelques précisions du commandant Marco qui peuvent éclairer nos lecteurs.
(…) Suivez le raisonnement « tordu » de notre Administration de la Mer :
1. Faire prendre un arrêté par le Préfet Maritime de l’Atlantique pour le départ du Rhum qui stipule que tout contrevenant à ColReg 72 (Règlement international pour prévenir les abordages en Mer) est passible de 2 ans de prison et 30 000 € d’amende (excusez du peu, vis-à-vis des budgets secrets des favoris qui se chiffreraient en millions d’euros !).
2. On peut toujours déroger à un règlement mais en aucun cas à une loi ! Donc ledit rédacteur de l’arrêté, fait ensuite référence à l’article L 5242-2 du Code des Transports, qui est un article législatif, donc auquel, on ne peut déroger !!!
3. ColReg 72 a été adopté dans le Droit français par une loi de transition, donc des dispositions non dérogeables.
4. Attendu que les concurrents du Rhum (…) contreviennent aux règles 3 (vitesse de sécurité) et 5 (veille visuelle et auditive + moyens appropriés en toutes circonstances) et que ce comportement a déjà causé la perte de 3 coureurs au large (2 dans le Rhum, 1 au Café) semble néanmoins encouragé, tant par les Autorités, les médias et la sphère financière.
5. Il est proposé d’asseoir au Banc des Menteux :
Le préfet maritime de l’Atlantique, le secrétaire d’Etat à la Mer, la ministre de l’Ecologie.
Et par contre, de décerner la médaille du courage au Commandant de l’AHTS (remorqueur-releveur d’ancres-et-ravitailleur) « Leonard Tide », Philippe Martinez, qui a sauvé d’une mort certaine 1 840 migrants, en effectuant « une veille attentive ».
Cdt Marco, Saint-Malo
• Notons que la Course du Café (Le Havre-Brésil) se court désormais en double, après la disparition du sympathique navigateur havrais : Paul Vatine.

1 Response to “Histoire de remettre enfin, les pendules à l’heure”


  1. 1 Gu sur Roz Avel 17 novembre 2014 à 19:43

    petit amendement à un excellent article qui pose que de bonnes questions – Paul Vatine était déjà en double (avec Jean Maurel) lorsqu’il est tombé à l’eau durant la Route du Café 1999. Paulo, je l’ai entendu parler sur France Inter deux jours avant le départ, il racontait par le menu tous les dispositifs de sécurité qu’ils ont décidé d’embarquer lors de cette course, pour dire « quand on sort sur le pont, la nuit, on a l’air de sapins de Noël ». Aucun compromis pour ce qui concerne la sécurité – dans l’état de la réflexion en la matière à l’époque. Comme quoi, le risque zéro…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :