Les escales du banc des menteux

image001 Où Kerdubon s’amuse des plaisanteries licencieuses des dockers bordelais – Ils braillaient en chœur Le plus beau tango du monnnnde ! … et dansaient sur les sacs de ciment bien alignés dans l’entrepont deux, où jeune pilotin, je pointais la marchandise embarquant sur un cahier. Celui-ci ne serait probablement jamais parcouru, mais était censé faire respecter les règlements d’assurances maritimes, qui voulait que chaque commandant de navire soit au courant de ce qu’il transportait. Cessez !… vous allez les casser !… protesta le contremaître constatant que son équipe de dockers était déjà bien allumée par la bibine volée dans les cartons avec plus ou moins la complicité du matelot calier, mis en doublure du pointeur… justement pour éviter cela ! Ils avaient pour cavalières… tout un lot de mannequins féminins, dont se débarrassait un grand magasin bordelais, qui les envoyait charmer les Africains dans une de ses succursales coloniales.
– Avant la conteneurisation, chaque colis, chaque caisse, et tout matériel embarqué à bord d’un navire, était soigneusement arrimé dans les cales par une foule de dockers. Vinrent alors les palettes… c’était un progrès et permit la mise en cale d’élévateurs… des clarks comme on disait !… souligna Henri un habitué du banc des menteux.
– Lors du débarquement de la cargaison arrivée à bon port, un énorme éclat de rire général résonna jusque dans le bureau du second capitaine, qui accourut… remettre de l’ordre. Les kroomen noirs faisant office de dockers, cessèrent de travailler, et même de parler. Ils se groupèrent autour de ces femmes blanches. Pratiquement aucun, n’avait eu l’occasion d’en avoir vu une ainsi… dénudée. Chacun les toucha… non par vice, mais pour se prouver… qu’il ne rêvait pas. Ceux des autres cales quittèrent leur boulot et vinrent les rejoindre… les commentaires alimentèrent leur conversation plusieurs jours durant. Mon vié !… dit l’un d’eux… c’est cochon trop !Comment çà ?… dis-je. Et j’ai remarqué que les dockers bordelais avaient soigneusement arrimé… le troupeau d’oiselles en plâtre, conformes aux canons de la beauté, aux couleurs rose chair et aux maquillages réalistes. Elles étaient allongées… tête-bêche… de telle façon qu’entre les paires de jambes écartées, les têtes ne soient pas abîmées ! En effet !… mon ami… c’est osé !… mais comme çà, elles n’ont pas du s’ennuyer pendant le voyage !… ce qui eut pour effet immédiat, de déclencher le rire général qui se répandit de cale en cale. Le plus drôle, c’est qu’aux pointages, l’une des belles emplâtrées avait disparu. Peut-être préféra-t-elle voyager en cabine !… On la retrouva bien plus tard dans un placard à balais de la coursive équipage. Bien entendu, elle resta muette et orna de sa présence le carré. Un rigolo avait peint à l’encre de chine… je ne vous dirai pas qui… une grosse araignée à l’emplacement dissimulé par une jupe en toile que lui confectionna le bosco !
– Tel est beaux Messieurs mon rapport des dires de Kerdubon.
Signé : Planchet

1 Response to “Les escales du banc des menteux”


  1. 1 Nicoledl 22 octobre 2014 à 19:19

    Qui a dit qu’on s’ennuyait dans la marine marchande ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :