Le Parida n’a pas le nez bien propre

Avec une relative discrétion, les médias ont fait état de l’incendie qui a dévasté le Parida, un roulier danois de 100 m de long transportant des déchets nucléaires destinés à l’usine de retraitement de Dounreay en Ecosse. A la suite de cet accident, le navire se trouvait en dérive à proximité de la plate-forme pétrolière Beatrice, et assez proche de celle-ci pour justifier l’évacuation préventive du personnel. Ce qui a été fait ; 52 personnes ont ainsi été prises en charge par les garde-côtes. Remorqué jusqu’à Cromarty le Parida fut examiné par les experts qui ont rassuré tout le monde en constatant que la cargaison n’avait pas été affectée  par le sinistre… Ouf !
• Fort bien, mais cette affaire aurait très bien pu virer au sénario catastrophe et c’est là que les choses se gâtent. Si l’on en croit le site de Robin des Bois (fort bien informé de la chose maritime), on s’aperçoit que le Parida n’a pas le nez bien propre. Il en serait à sa 35ᵉ déficience depuis début 2013 ! Contrôlé à Bremerhaven, Allemagne, en janvier 2013, il fut détenu à quai pendant 9 jours (24 déficiences), puis à Anvers, toujours en 2013, (5 déficiences) et enfin, à Amsterdam en mars 2014, (6 déficiences). Chacun en pensera ce qu’il veut, mais ça fait tout de même beaucoup pour un navire transportatnt des matières extrêmement dangereuses et explique peut-être l’origine de ses dernières mésaventures. Plus grave encore, cela montre que les autorités de sûreté nucléaire européennes ne sont guère en mesure de faire respecter leurs recommandations. Quant à l’armateur… restons corrects, certains vilains mots pourraient venir sous ma plume.
Cyrano

Publicités

2 Responses to “Le Parida n’a pas le nez bien propre”


  1. 1 Stéphane 10 octobre 2014 à 17:56

    Ce que cela prouve aussi : ce n’est pas réservé aux navires sous pavillon dit de complaisance …

  2. 2 MINNI 11 octobre 2014 à 19:32

    Sauf que le PARIDA est armé sous Pavillon Danois BIS. Donc , on peut légitimement s’interroger sur la fiabilité d’un tel pavillon. Dans les 36 derniers mois, ce navire a fait l’objet de rétention pour 20 % des déficiences constatées. A Hambourg en 2013, il est retenu 9 jours pour : déficiences concernant LES ORDURES / MARPOL (alarme des séparateurs, donc POLLUTION PERMANENTE POTENTIELLE) / RADIO / DOC NAUTIQUE / EQUIP.MEDICAL / CIRCUIT EAU DOUCE ET BALLAST / ELECTRICITE / CONDITIONS DE VIE : approvisionnement et aménagements. Excusez du peu. S’il n’est pas classé « complaisance », on peut qualifier le propriétaire de PSEUDO ARMATEUR, vocable de MOR GLAZ. POUBELLE FLOTTANTE, il dérive vers une plateforme pétrolière qui doit être évacuée. . . Ce qui prouve bien qu’un nouvel ERIKA est toujours possible ! Il faut croire qu’un affrètement pour du transport de matières nucléaires, se fait « au moins disant ». Vous avez dit L’EUROPE, quel numéro de téléphone disait le Conseiller de JFKennedy ? C’était , il y a > 50 ans . . .
    Amicalement
    Cdt Marco
    Saint-Malo


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :