La Santa Maria revient à la case départ

Les archéologues américains qui pensaient avoir retrouvé l’épave de la Santa Maria, ont tout faux. C’est du moins ce que révèlent les experts de l’UNESCO dépêchés sur place le 23 juin dernier, qui contestent fermement la « découverte ». Selon eux, plusieurs indices prouvent que l’épave n’est pas celle de la caravelle (1) de Christophe Colomb, notamment le lieu du gisement qui est trop proche de la côte haïtienne. Leur conviction s’appuie sur plusieurs points douteux et, surtout, sur le fait que le mode d’assemblage du bordé fut réalisé au moyen de pièces de cuivre et non en fer ou en bois comme c’était l’usage du temps de Christophe. Ils pensent plutôt à un navire du XVIIᵉ ou XVIIIᵉ siècle, qui lui, reste à identifier…
(1) On n’est même pas sûr que la célèbre nef soit une caravelle.

Publicités

1 Response to “La Santa Maria revient à la case départ”


  1. 1 Yvon Perchoc 7 octobre 2014 à 18:00

    …… mais à la découverte de l’arbre d’hélice, le doute ne fût plus permis lol

    YP


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :