Les maquettes de la Marine impériale

Depuis le 21 juin et jusqu’au 14 septembre 2014, le château de Versailles, accueille dans la galerie des Cotelle du Grand Trianon seize maquettes de navires de la Marine impériale, issues de la Collection du musée de la Marine.
Cette (bonne) initiative a été l’occasion de suivre et de filmer, pendant plusieurs mois, les différentes étapes de restauration, et de présentation d’une maquette emblématique, L’Océan, fleuron de la fameuse collection. On mesure ainsi le travail minutieux des restaurateurs reconstituant la maquette au plus près l’œuvre originale.
Une visite sera l’occasion d’approcher ces chefs-d’œuvre dans le cadre unique du Grand Trianon ; à ne pas manquer, si vous êtes dans la région parisienne.
• Château de Versailles :01 30 83 77 01 (heures et jours d’ouverture non précisés).

Publicités

0 Responses to “Les maquettes de la Marine impériale”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :