Les escales du banc des menteux

image001• Où le séducteur Kerdubon, fait piteusement naufrage – La Corogne avec ses églises en amers remarquables, ses maisons blanches à toits rouges, ses chantiers maritimes directement implantés sur la plage, fut une escale en Galice lors de notre tour du monde à la voile dans les années 60. Nous passions d’El Ferrol une ville axée autour d’un Arsenal maritime militaire, à celle d’une fourmilière productive. L’agitation formidable qui régnait sur la grève aux pieds de la cité dans ces chantiers navals où carénaient de nombreux chalutiers rouges de rouille et de minium, me stupéfia. Nous étions mouillé à quelques brasses devant le Yate clube. Ce très grand port, le plus grand du Far-West Espagnol, était une escale de rêve pour tout marin de passage. Une foule d’échoppes et de magasins en tous genres offraient tout l’ordinaire, l’indispensable, et même le superflu aux hommes de mer, ainsi que ceux qui gravitent autour. On pouvait même trouver des hôtesses spécialisées venues des quatre coins de la Castille. Tandis que le soleil tout rouge disparaissait derrière les collines et que la ville s’illuminait, nous avons appareillé joyeusement dans le canotte, à l’abordage d’une invincible armada de briques. Nous sommes allés au Yacht club pour voir si la bière était fraîche. La bière était tiède au nautico, cependant autour de nous, il y avait beaucoup de… chair fraîche. Lorsque le bruit fut largement répandu autour du bar, que nous étions du voilier tour du mondiste, nous fûmes carrément encerclés et serrés de près. C’était le moment de se montrer «gentle-yacht-men ». Des conversations s’engagèrent, et une charmante Andalouse aux yeux de braise sous des paupières bleuies de fard, me laissa bientôt comprendre qu’elle aimerait… visiter notre voilier. Rendez-vous fut donc pris pour le lendemain matin…
– Tu avais raison Kerdubon, ne pas faire traîner les affaires est le secret de toute réussite !…
 approuva « Le pipeux », l’éternel fumeur de bouffardes, habitué du banc des menteux.
• A dix heures, en tenue numéro UN, j’ai pris le canot. Les eaux du port miroitaient comme une nappe d’huile… en raison de la couche épaisse de mazout. C’étaient les eaux les plus nauséabondes que j’aie jamais vues… me semble-t-il. Le soleil était déjà haut, mais je pense que la sueur qui perlait sur mon front, était plutôt due à l’anxiété. Sur le quai, Paméla était fraîche comme une rose s’ouvrant à la rosée matinale. Son pantalon d’un blanc lavé plus blanc, s’accordait parfaitement au blazer bleu marine et boutons dorés. Quelques galants, El Présidentédou Yaté Cloubé, un Amiral en retraite, et les garçons du bar s’affairaient autour d’elle, prodiguant compliments, encouragements et conseils avisés. Finalement, après quelques baisemains dignes de la cour d’Angleterre, elle me tendit la main pour prendre place à bord. C’est alors qu’elle glissa, tournoya un instant en  battant des bras comme un sémaphore désemparé, et s’affala sur la poupe du canot qui bascula, nous précipitant dans les eaux infectes du bassin.
– Tel est beaux Messieurs mon rapport des dires de Kerdubon signor de la Mancha Doloise.
Signé : Planchet
• Image : Kerdubon a eu la bonne idée de nous adresser cette photo de bateaux de pêche en entretien à La Corogne en 1966. Une scène qu’on ne verrait plus aujourd’hui mais qui a le mérite de montrer les lieux du naufrage…

0 Responses to “Les escales du banc des menteux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :