Ces bonnes choses cachées sous le golfe géant…

Boucher_HomardsGaspesie• Carte postale du Québec – La question de JPL sur l’utilité du balisage de notre Mer à nous en Gaspésie (voir le billet du 5 mars 2014 – « Les sentinelles du Saint-Laurent se reposent… ») m’a tant titillé que j’y suis allé voir en personne au milieu du mois de mai dernier. La formidable baie de Gaspé n’avait débâclé que dix jours auparavant, le golfe entier était libéré de toute glace, le printemps resplendissait et la pêche aux crustacés allait déjà toutes allures.
Depuis l’effondrement des stocks de morue dans les années 1980 (des 45 000 tonnes d’alors, on ne débarque plus aujourd’hui que 2 500 tonnes, les meilleures années ), les pêcheurs québécois du golfe du Saint-Laurent – Gaspésie, Iles-de-la-Madeleine et Côte-Nord – se sont recyclés avec succès dans la récolte des crustacés. Les débarquements sont de 40 % de crabe des neiges, 25 % de homard, 20 % de crevette nordique et de 15 % d’autres espèces (en importance : hareng, flétan, crabe commun [tourteau], buccin, oursin et pétoncle), incluant bien peu de morue. Près de 2 900 pêcheurs opèrent un peu plus de 1 000 petits bateaux en zones semi-hauturière et surtout côtière. Sur mille kilomètres de rivage, les petits côtiers sont abrités dans une soixantaine de ports pour petits bateaux (PPB), programme géré par le gouvernement du Canada. En effet, pour compliquer la donne, les eaux marines de pêche commerciale sont de juridiction fédérale ; la pêche récréative d’espèces d’eau douce relève de l’administration des provinces. Les navires de commerce passent très loin au large, au Nord dans le détroit d’Honguedo, puis cap au Sud-est sur celui de Cabot et l’Atlantique.
Bref, le territoire de pêche est immense et l’homme minuscule. Sur les 152 000 kilomètres carrés de l’estuaire et du golfe (portion québécoise), le débarquement de 60 000 tonnes de crustacés dans 60 ports ne font même pas l’effet d’une légère brume matinale… Il n’y pas de surprise de ne pas voir de bateaux sur la mer.
Mais dans cette toute immensité, l’industrie québécoise de la pêche au homard a su se ramener à échelle humaine, de fort jolie manière. Chaque animal remonté est marqué à bord avec un médaillon portant un numéro. Durant mon séjour gaspésien de mai dernier, ont abouti dans la chasse-pinte (1) les numéros CA501606D et CA402799A. Allez sur le site http://monhomard.ca/ pour le beau plaisir de trouver l’origine de mes homards, en copiant ces codes à l’endroit indiqué. Excellent ! Incontournable !
Alain Boucher, le rédacteur
(1) Chasse-pinte : grande marmite. De l’anglais saucepan.
• Photo : dans le vivier de la poissonnerie Lelièvre, (Lelièvre et Lemoignan), au port de Sainte-Thérèse-de-Gaspé. Bon appétit… (Alain Boucher)

2 Responses to “Ces bonnes choses cachées sous le golfe géant…”


  1. 1 COKELUNDE 29 juillet 2014 à 16:16

    Ça c’est de la traçabilité : BRAVO ! et bon apétit !
    chez nous la seule indication acceptée est : pêché en atlantique nord-ouest : pour le moins sommaire.
    Nous avons un très bon souvenir de la Baie de Gaspé dommage que nous ayons eu beaucoup de brouillard en juin 2011.

    Nous attendons votre visite à Chausey pour comparer le goût de ses homards, bouquets, praires, etc.

    Bien cordialement en attendant
    JP L

  2. 2 MINNI 29 juillet 2014 à 17:06

    Il semble que le total des captures annuelles de cabillaud dans les eaux de Terre-neuve prélevées par l’ensemble des flotilles étrangères s’élevait à 700 000 tonnes jusqu’au moratoire Canadien de 1993. Depuis Saint-Pierre et Miquelon a vu son économie laminée. Les pêcheurs locaux se diversifient, eux, s’adonnant à la pêche aux couilles de mer (concombres).
    Salut Amical
    Cdt Marco
    Saint-Malo


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :