Quel destin pour la frégate très magnifique ?

A la suite de la publication du billet d’Henri Bourdereau, à propos de l’Hermione, un autre ami d’Escales propose ici un point de vue plus critique, qu’il associe à une expérience personnelle.
Escales Maritimes n’est certes pas un forum (on ne le dira jamais assez) mais toutes les opinions capables d’enrichir un débat sont les bienvenues. En voici une.
M. D.
• Ah! messieurs , laissez-moi le plaisir de vous aiguillonner, titiller, voire agacer… pardonnez-moi d’être le Candide de service bien que comme Scagnarel il soit nécessaire, par mes perfides questions à l’allure débonnaire, à peut-être remettre les choses en place, les yeux en face des trous, etc.
Je m’appelle Georges Cornou, breton, vivant à Quimper, vieux de la vieille des vieux gréements (on les appelait ainsi « à l’époque  » depuis les premiers rassemblements de Concarneau (deux à quatre bateaux..). Puis, après un apprentissage tant livresque que sur  » le tas  » avec Henry Kerisit, l’équipe du Petit Perroquet puis du Chasse-Marée, j’ai essayé de parfaire ma culture maritime tout en naviguant sur les bateaux disponibles dudit patrimoine. J’ai partagé plusieurs années avec un vieil ami un misainier creux de 1947 appelé Bijou Bihan puis, l’âge, la raison et l’expérience venant, avec d’autres  » fadas « , un jour, on a décidé de reconstruire un lougre (1), navire marchand fréquentant notre ville de Kemper ainsi que beaucoup de ports plus ou moins importants de la côte sud bretonne voire plus loin. Et la galère a commencé… mais je vous l’épargnerai car ce n’est pas le sujet de mes interrogations.
• Bref ce trop long prologue pour me permettre quelques questions :
Si l’ Hermione vous a actuellement coûté 19 millions d’euros et que vous avez réussi à le financer, je vous tire ma révérence. Sans les sponsors et pouvoirs publics dont nous avons pu bénéficier à l’époque (mais nous étions dans les premiers bateaux du patrimoine à construire ) quel est le bilan financier exact de la frégate ? et le prévisionnel ?
L’Hermione sera-t-elle inscrit en NUC ou à la plaisance ? Dans les deux cas, soit trouver 78 bénévoles associatifs (et assurés pour grimper dans la matûre, entre autres ) ou en NUC , 78 salariés au moins avec les rotations de personnel, etc ? Grosse entreprise et gros problème !
Billeterie et vente par les boutiques : soumises à l’Urssaf et au fisc ? Nous avons eu au moins deux contrôles Urssaf, un des impôts.
Quelles normes de sécurité vous sont-elles imposées actuellement ? Nous avons eu les pires difficultés pour réussir à intégrer le cahier (très épais ) de charges de sécurité en NUC.
Et puis, après que faire du navire ? surtout un grand bateau comme le vôtre, le faire marcher avec touristes payants,  » insentive  » auprès des entreprises? Nous savons bien que les politiques sont toujours contents d’être aux inaugurations mais après ? Quel sera le prix de revient journalier du navire ?
Alors, je vous souhaite de tout cœur de réussir ce magnifique projet mais je suis bien inquiet car je ne voudrais pas que l’Hermione finisse à Saint-Malo chez un armateur de vieux gréements mais qui, il faut reconnaître, a tiré une bonne épine du pied à pas mal de nos bateaux… Mais peut-être la nouvelle Région sera-t-elle heureuse d’avoir un tel navire ambassadeur, comme la Recouvrance pour Brest ?
J’espère que vous n’aurez pas de telles difficultés et j’attends avec impatience de voir l’Hermione sous voiles pour le grand départ .
G. Cornou

(1) NDLR : le lougre Corentin

0 Responses to “Quel destin pour la frégate très magnifique ?”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :