Venise, victime d’un tsunami de corruption

Acqua_alta_VeneziaLe 4 juin dernier, le maire de Venise, ainsi que 35 autres personnes étaient arrêtés pour participation au plus énorme scandale que la Sérénissime ait connu depuis 20 ans. Tout une chaîne de responsabilités montre, en effet, une corruption organisée dans laquelle ont trempé des magistrats, entrepreneurs, et même un général en retraite ! C’est du moins ce que révèle un article du Monde daté du lundi 14 juillet.
• Voici l’histoire. Pour pallier les dégâts de la soudaine montée des eaux (acqua alta) qui degrade périodiquement rives et monuments, les autorités italiennes avaient imaginé un formidable système de digues mobiles (des portes) qui contiendrait le flot dévastateur. Un chantier énorme, coûteux, organisé et contrôlé par le Magistrato alle Acque, institution rattachée au ministère des Travaux Publics.
Bon. Mais voilà que cet organisme a créé en 1984 le Consorzio Venezia Nuova groupant des entreprises privées qui décidaient de la répartition des chantiers publics. Elle est accusée, aujourd’hui, d’avoir monté un système de surfacturation géant au cœur duquel on trouve l’entreprise industrielle Fratelli Mantovani qui en détient 40 %. En position dominante celle-ci n’avait aucun mal à imposer ses méthodes… Quelles méthodes ? Rien que du classique : une surfacturation systématique en échange de juteuses commissions. Exemple cité par Le Monde : la dépollution d’un terrain pour 6 millions d’euros, alors qu’une commission indépendante l’estime à 400 000… Rien d’étonnant alors que le chantier pharaonique estimé à 2 milliards d’euros, approche aujourd’hui les 6 milliards. L’argent a beaucoup circulé.
• Pendant ce temps-là, la mer menace toujours la perle de l’Adriatique ; ses quais se disjoignent, ses palais se fissurent, ses ponts se lézardent, la Place-Saint Marc reste un étang à temps partiel…
• Conclusion perfide – Responsables véreux, surfacturation, corruption, commissions occultes, on a beau dire, ce n’est pas dans notre beau pays qu’on verrait des choses pareilles.
M D
• Image – L’acqua alta, ce n’est pas Fukushima, mais tout de même…

0 Responses to “Venise, victime d’un tsunami de corruption”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :