Les escales du banc des menteux

image003• Où Kerdubon se fait quelques amis grecs – Le vin de Sainte Maure (nom donné par les géographes de Napoléon à l’île de Lefkas), un pinard noir comme son nom (mavro), épais, à l’arrière goût de cassis, était un régal chargé à 14 ou 15 % d’alcool. Néanmoins, en consommateurs éclairés… sans être allumés, il ne nous fit jamais mal à la tête. Dans l’une des fermes de la baie Gonion, une femme filait de la laine à l’ancienne, sans même de rouet à roue, avec seulement un toton de laine brute sur un bâton, et un poids au bout d’un autre bâton où s’enroule le fil étiré… Etais-ce Clotho la Parque qui file le fil de la vie que sa sœur Atropos coupera un jour ? Mon chien appréciait ces escales bucoliques sous les oliviers et chênes verts, ou à écorce de liège. Certes, il n’avait pas le mal de mer, savait se caler à la gîte, changer de coin lors des virements de bord, mais il préférait le plancher des vaches. Il n’était jamais le dernier à sauter dans le zodiac, ou à enfiler le planchon, lorsque notre voilier était cul à quai. De l’autre côté de la baie, juste en face, je vis qu’il y avait une sorte de chantier naval primitif. Cherchant un endroit pour hiverner, j’y suis allé d’un coup de zodiac. « Si tu peux y hiverner, tu auras de la chance !… m’avaient dit des copains de rencontre… La famille Konidaris est très spéciale ! Les deux frères des cas particuliers ! » La mère me pria d’attendre. Puis toute la famille, père, petits-enfants et enfin les deux frères, vinrent me regarder de près. Finalement, presque une heure après, sans que rien ne se soit passé ni dit, à part des échanges de regards, et des sourires, la mère apporta une tasse de café grec, épais comme de la purée et tous attendirent en me regardant, tandis qu’un ange passait. La mère saisissant une petite cuillère pour sucrer le brai liquide, je lui souris et doucement dis : Metrio parakalo !… C’était comme si j’avais prononcé une parole magique. L’atmosphère se détendit – Milate Elliniko ? – Né ligo !… et corrigeant… Poli ligo !… Avoir demandé le café à peine sucré au lieu de ne rien dire ou de refuser… ce qui de toute évidence eut été une insulte, avoir agrée au fait constaté que je parlais un peu… un petit peu le grec, détendit l’atmosphère. Je ne regrettais pas les longues heures passées sur mon cargo en compagnie de la méthode à Mimile et des cassettes qui vont avec ! Les 2 frères acceptèrent de venir voir mon voilier, le fameux vin de Sainte Maure acheva de m’ouvrir toutes les portes !
– Bien joué Kerdubon !… dirent les amis habitués du banc des menteux.
– La fée électricité avait remplacé la chaudière à vapeur pour actionner un treuil antédiluvien, qui peut-être avait servi pour les trirèmes Gréco Romaines ? Ce treuil enroulait un câble frappé sur les deux patins du ber supportant le bateau de 12 tonnes. C’était le père Konidaris qui officiait aux commandes. Kiriakos le plus jeune fils dirigeait la manœuvre. Vangelis, l’aîné, fort comme une paire de bœufs, poussait de l’épaule. Tout le monde présent sur le chantier, aidait. C’était surtout symbolique mais montrait la solidarité de tous. Au fur et à mesure que le ber avançait sur la terre ferme, les rondins laissés derrière étaient remis devant. C’était carrément des troncs de petits Eucalyptus! La manœuvre achevée, la touque de Sainte Maure était à sec comme mon voilier, marée basse en Méditerranée… ce qui est rare !… Heureusement, la source vinicole était loin d’être tarie !
– Tel est beaux Messieurs mon rapport des dires de Kerdubon
Signé : Planchet

Publicités

0 Responses to “Les escales du banc des menteux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :