Le paquebot anti-mal de mer de Sir Henry

Salon Bessemer - La Nature 17 octobre 1874Belle démonstration d’utopie chez cet inventeur britannique connu par ses travaux dans l’affinage de la fonte brute pour obtenir de l’acier meilleur marché : Sir Henry Bessemer. Cet ingénieur, devait se rendre souvent sur le continent, or il avait le mal de mer. Il conçut en 1874, à l’aide de l’architecte naval Reed, un navire à vapeur équipé d’un salon à passagers central devant resté horizontal dans les roulis et les tangages, probablement inspiré de la suspension à la cardan des compas de navigation. L’idée était séduisante mais sa réalisation s’avéra compliquée. En fait, ce fut un échec total…
• Le steamer, modestement baptisé du nom de son concepteur Bessemer, mesurait 107 m de longueur hors tout. Il était équipé de deux paires de roues à aubes et de deux machines à vapeur de 800 chevaux donnant 22 tours/minute pour les roues de l’avant et 24 tours/minute pour celles de l’arrière permettant une vitesse de 14 nœuds. Le salon « suspendu » mesurait 21 m de long sur 11 de large et 6 m de haut. Une décoration somptueuse était prévue. Cette grande « caisse oscillante» devait, en théorie, se mouvoir sur un axe chaque fois que le navire s’inclinait. Mais aux essais, les passagers se trouvant à l’intérieur furent plus malmenés que l’équipage resté en dehors ! Bessemer essaya d’améliorer son système avec un frein hydraulique actionné par un « préposé au roulis » mais ce fut pire. Finalement, il décida de bloquer le salon en position fixe, le navire étant droit, ce qui eut pour résultat de le rendre ingouvernable.
Le 10 avril 1875, venant de Gravesend, lors de sa manœuvre d’accostage à Calais il heurta violemment le quai et endommagea ses tambours de roues. Reparti pour Douvres le lendemain, il connut les mêmes déboires dans le port anglais. Sir Henry Bessemer reconnaissant son échec fit envoyer son navire à la casse. Le salon démonté devint objet de curiosité dans un collège du Kent jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.
Claude Briot
• Illustration : Coupe du Bessemer avec son salon anti-mal de mer. La Nature n° 72 – 17 octobre 1874.

0 Responses to “Le paquebot anti-mal de mer de Sir Henry”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :