C’était Concarneau, hier ou avant-hier…

01QR2-1B02QR2-1D03QR2-1GVoici trois images de Concarneau transmises par notre amie Anh Gloux (1) et qui proviennent des archives de la ville.Tous ceux qui connaissent le visage actuel du célèbre port de pêche verront combien les choses ont changé depuis cette époque.
• Ce que vous voyez-là est le bassin Pénéroff construit pour offrir un abri sûr aux bateaux de pêche et pour assurer la sécurité des marins. Cela se passait en 1883. De fait, il a rendu de grands services à la pêche, jusqu’au lendemain de la Première guerre. Mais l’activité diminuant, il fut envisagé de le combler dans les années 30. Ce qui fut fait en 1937. Aujourd’hui, c’est une vaste esplanade occupée pour l’essentiel par un grand parking, ce que regrettent certains défenseurs du patrimoine.
La plupart des touristes qui circulent devant la Ville Close, tout comme les stagiaires du Centre Nautique des Glénans, ignorent qu’ils marchent sur un ancien port étouffé sous 1 600 m³ de remblai. Ce n’est pas une exception on voit ça dans de nombreux ports.
• Alors, nostalgie, nostalgie ? Pas sûr, car le bassin Pénéroff eut vite un revers à sa médaille ; après quelques décennies, il s’envasa et devint quasi inutilisable par les pêcheurs ; pire, les habitants y jetaient leurs déjections, et les égouts aussi.  N’étant plus repris par la mer, les immondices s’y accumulaient. Non content de puer abominablement, le bassin devint une source d’insalubrités intolérable. La rumeur monta et les édiles prirent alors une décision sans appel : combler Pénéroff. C’est ce qu’ils firent…
Aramis
(1) Animatrice des Quat’ Sardines.
• 4sardines.canalblog.com/
• Images – Trois vues de feu le bassin Pénéroff ; sans commentaire.

2 Responses to “C’était Concarneau, hier ou avant-hier…”


  1. 1 cornou Georges 7 juillet 2014 à 23:38

    regardez bien le cliché du milieu ,pris vers la ville : il y a un kiosque au milieu du quai pour les douaniers mais cela est sans rapport avec le nom donné par les concarnois à cette portion du bassin Peneroff :on appelait cette portion du quai le quai de la merde car tous les matins les femmes venaient y vider les pots de chambre et autres résidus de la dernière nuit,sans oublier de bavarder et de « causer » des autres ….radio-commères (ou médisance ) dès le petit matin ,ce qui laissait toute la journée pour amplifier, délayer ,grossir ou envenimer les derniers potins du genre : » Marie-louise a encore pris avec Jos hier soir , çui-la était bu comme d’habitude  » etc

  2. 2 Anh 13 juillet 2014 à 19:29

    l’entrée des Quat’Sardines: exactement au niveau du personnage devant l’établissement des moteurs Bolinders (sur la photo de droite)…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :