« Gogotier », le nouveau parfum de Lancôme ?

Petites surprises à propos du pseudo-Quiz n° 139 sur le gogotier. Petites surprises agréables… Alors que le sujet nous semblait plutôt banal, voilà qu’il suscite plusieurs réactions vraiment intéressantes.
• D’abord celle de Jacques Larrouy qui dit : A ma connaissance, j’étais le seul petit garçon dont le gogotier faisait la joie avant les repas : j’adorais l’huile de foie de morue !!!!!  C’est sans doute pour ça qu’il fut un enfant bien sage et par la suite un bon marin.
• Marc Minni, aborde le sujet sous un angle plus scientifique : Il convient d’ajouter que le Gogotier était suivi à la trace, ou plutôt à l’odeur, par ses collègues de bord ! Les chalutiers classiques pouvaient préparer jusqu’à 100 000 litres du « délice de notre enfance ». Certes aujourd’hui, l’on est abreuvé d’oméga 3 et d’oméga 6 par les compléments alimentaires (et la Pub); cependant, il semble que les savants n’ont jamais réussi à concentrer les vitamines A (dont le déficit a des conséquences néfastes pour la vision et la peau), B (le groupe des 8 vitamines B participe de la prévention des maladies cardiovasculaires, de l’ostéoporose et de la dépression), D (recommandée en cas d’ostéoporose ou de fracture), E (propriétés anti-oxydantes) et K (favorise la fixation du calcium), telles qu’on les trouve dans l’huile de foie de morue !
Merci les Terre-Neuvas.
• Quant à Patrick Macaire sa réaction est plus poétique : Ha ben, puisque vous en parlez, je cherche l’air du  » Credo du gogotier  »  écrit par « l’oncle à Petit Jean, un cap’tain du Grand Banc » (sic) – Joseph Eugène Recher – oncle du capitaine Jean Recher – (Le Grand métier, éditions Terre Humaine pour les ceusses qui connaissent point et page 428 pour les aôtes)
Ça commence comme ça :

Sur le bateau qui se balance
Tirant à l’arrière son chalut
 Pendant que les hommes en cadence
 Ebreuillent et tranche la morue
 Pendant que les mousses chantent et rient (sic)
 S’exhale un doux parfum d’amour
 Provenant d’la gogot’rie
 C’est là que j’ai passé mes plus beaux jours.

(Propos n’engageant que son auteur et certainement son sens du second degré)
Quoi qu’il en soit, un authentique chant de bord récent (pêche arrière) qui mérite à mon sens d’être re-chanté comme il se doit.
Dans la catégorie « chants à faire de l’huile » ? !

Publicités

1 Response to “« Gogotier », le nouveau parfum de Lancôme ?”


  1. 1 COKELUNDE 6 juillet 2014 à 15:14

    Ayant eu beaucoup de mal à avaler dans mon enfance ce « délice » je dirais à Marc Minni que c’est sans doutes pour cela que j’ai une mauvaise vue, et que j’ai eu autrefois des tendances dépressives. Maintenant avec philosophie j’essaie de faire avec.

    Bonne journée à tous
    Bien cordialement

    JP L


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :