Les disparus sans nouvelles du clipper  » Arequipa « 

MémorialEscales Maritimes a rappelé récemment le sort des morts immergés en mer. Les écrivains maritimes évoquent, peu souvent, le cas des marins disparus sans nouvelles, situation encore plus tragique pour les familles tant l’angoisse est grande, dans l’attente parfois très longue, de savoir ce qui s’est passé exactement et dont aucune réponse ne viendra de toute façon mettre un terme au doute et à l’espoir… Si ce n’est une formule laconique publiée dans la presse locale comme ce fut le cas, par exemple,  pour ce trois-mâts clipper de l’armateur havrais Désiré Auger. La rubrique « Sinistres et Evénements de mer » du 3 mars 1881 annonce en style quasi télégraphique : « L’Aréquipa parti d’Aquin (Haïti) le 19 décembre 1880 pour Le Havre, n’étant pas encore arrivé à destination, inspire des inquiétudes ». À la mi-mars suivante, le clipper ne figure plus dans la liste des navires attendus au Havre. Qu’étaient devenus le trois-mâts et ses 19 hommes d’équipage ? Aucune information de naufrage en provenance des stations côtières, aucune rencontre en mer par d’autres bâtiments, aucune signalisation de passage aux Açores et au Cap Lizard. Rien !
Il nous aura fallu du temps et de la patience pour retrouver sa trace dans les archives, à savoir le registre d’Etat civil de janvier 1897. Le tribunal civil du Havre, statuant en premier ressort le 9 janvier 1897, déclara que les 19 marins de l’Aréquipa étaient décédés en mer le 19 décembre 1880, sans autres précisions, mettant un terme à 16 ans d’angoisse pour les familles ! Par défaut de nouvelles, le tribunal avait retenu la date du départ d’Aquin comme date du présumé naufrage.
Autre exemple : pour le seul Armement Bordes, 12 de ses grands voiliers nitratiers et les 235 marins présents à bord, pour la plupart des Bretons, ont ainsi disparu sur la route du Cap-Horn sans laisser aucune trace. Les statistiques permettent d’avancer l’hypothèse que  l’incendie du chargement de charbon à l’aller serait l’une des principales causes de ces disparitions.
Claude Briot
P S – On trouvera les noms des 19 marins de l’Aréquipa disparus sans nouvelles dans l’ouvrage « Clippers Français » page 355. Pour Bordes, voir « Cap-Horniers du Nitrate » pages 89 à 92.            
Image – Photo Claude Briot  2014 : Mémorial des disparus en mer. Cimetière Sainte-Marie au Havre.

Publicités

2 Responses to “Les disparus sans nouvelles du clipper  » Arequipa « ”


  1. 1 MINNI 18 juin 2014 à 15:27

    En fait, il ne semble pas que les Chercheurs aient répondu à la question : à partir de quand l’Inscription Maritime, considère-t-elle que le marin disparu est décédé ? Ce qui posait des problèmes administratifs importants à la veuve, dont la succession.Un article aborde la question pour les Terre-Neuvas, mais la réponse n’est pas claire !
    Cdt Marco
    Saint-Malo

  2. 2 Claude Briot 18 juin 2014 à 16:17

    C’était l’acte d’Etat civil dressé par le capitaine et annexé au rôle d’équipage qui faisait foi pour l’Inscription Maritime. Ce qui n’était pas le cas des navires et de leurs équipages disparus sans nouvelles puisqu’il n’y avait plus ni capitaine, ni annexe au rôle, ni équipage.
    Amicalement


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :