La mal nommée « Coupe de l’America »

image00122 Août 1851, la reine Victoria s’adresse à l’enseigne de vaisseau sur le yacht royal :
– Dites-moi, les yachts sont-ils en vue ?
– Oui, s’il plaît à Votre Majesté.
– Qui est le premier ?
– L
America.
– Qui est le deuxième ?
– Ah, Votre Majesté
, il n’y a pas de second.
L’anecdote  est  connue mais histoire n’est pas à une ingratitude près. Après avoir « grillé » une marque du parcours que les quatorze autres bateaux en course virèrent, la célèbre goélette America coupa en tête la ligne d’arrivée talonnée par l’Aurora, à 18 minutes derrière elle sur un parcours de dix heures. L’Aurora est un cotre anglais incomparablement plus petit qu’elle. Il y avait bien un second et c’était lui. Si l’on avait tenu compte de son handicap comme cela était pratiqué dans les éditions antérieures de cette course, il serait arrivé vainqueur. On avait pour une fois fait exception pour accueillir les yachts étrangers…
• Revenons sur les faits :
La goélette américaine America, issue des bateaux-pilotes de New York, au dessin audacieux pour l’époque, traverse l’Atlantique pour démontrer au Vieux Monde qu’il est déjà dépassé.
Le gratin du yachting anglais se prépare à relever le défi sous le regard de sa reine. Nous sommes à l’île de Wight. Il faut en faire le tour. Le parcours est largement connu de tous, on contourne par l’extérieur la Nab Tower qui déborde l’île largement à l’est (1). C’est à la fois une règle de course et une règle de prudence tant les bancs de sable sont nombreux entre la tour et la côte. Las, les Américains qui avaient pris un mauvais départ, coupent court au mépris des risques de talonnage et prennent la tête de la flotte.
La polémique et les réclamations qui s’en suivirent n’entamèrent pas le flegme de la reine qui se rendit à bord d’America déclarée « vainqueur », mais elle fut fondatrice d’un esprit « coupe America » où les lawyers et les skippers se disputent encore aujourd’hui le résultat.
Francis Bergerac
(1) Ce point sera sujet de discussion car les Américains nieront avoir été informés de cette règle.
• Image – A ce stade de la course le cotre Aurora est en tête devant deux goélettes dont America (tableau AD Blake)

0 Responses to “La mal nommée « Coupe de l’America »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :