Les nouveaux maîtres du Saint-Laurent

• Carte postale du QuébecL’Institut maritime du Québec (IMQ) fête cette année son 70e anniversaire. Fondé en 1944 à Rimouski, l’Institut est une des cinq Écoles nationales du Québec (avec Aéronautique, Aérotechnique, Meuble et ébénisterie et Pêches et aquaculture) et l’unique centre de formation maritime francophone du Canada.
• Au pays d’avant 1883, la manœuvre et le commandement des navires n’étaient pas réglementés. D’une part, tout bon pour les caboteurs-propriétaires de leur petite unité, à naviguer avec fils ou frères mais surtout prudence et circonspection. D’autre part, il appartenait aux armateurs de bien choisir leurs capitaines sur leur seule réputation, et à ceux-ci de recruter de même les officiers subalternes et matelots. La formation académique et les brevets du personnel navigant n’existaient pas alors, mais guère davantage après  les réglementations de la fin du XIXe siècle. Les marins, capitaines et pilotes du Saint-Laurent, ce monstre de cours d’eau, apprenaient donc le fleuve par transmission orale et expérience, depuis l’aube de son histoire au XVIe siècle jusqu’au milieu du XXe. Ahurissant ! Même dans le contexte des profonds changements technologiques entrepris au milieu du XIXe siècle – implantation graduelle des aides à la navigation, cartographie, ouverture de la navigation de nuit, arrivée de la vapeur et du diesel, construction de coques d’acier, télécommunications, développements portuaires, etc. – il faudra huit longues années de luttes sociales et politiques aux promoteurs rimouskois (1937-1944) pour que se concrétise leur projet d’école professionnelle de navigation. Incompréhensible ! Les pratiques en ce milieu sont lentes à évoluer, mais tout de même…
• Il aura fallu naviguer à l’empirisme sur le monstre Saint-Laurent et patienter durant quatre siècles pour obtenir enfin une école de navigation professionnelle, mais dès ses premières années, quel Institut ! En 70 ans, l’IMQ a diplômé plus de 2000 officiers et matelots de passerelle, de pont et de machine. Cinq formations techniques sont offertes : Navigation, Architecture navale, Génie mécanique, Logistique du transport et Plongée professionnelle. Aujourd’hui, près de 400 finissants par année trouvent à s’employer en transport maritime, au Québec et partout dans le monde, grâce à l’excellence de leur contexte et équipements de formation. Étonnant ! Et l’industrie maritime québécoise en manque encore.
Comme d’autres maisons d’enseignement supérieur au pays, l’Institut maritime du Québec dispose également d’un centre de recherches appliquées, Innovation maritime (IMAR). Ce centre fait de la R&D en technologies du transport maritime et gestion portuaire, sûreté et sécurité maritime, navigation électronique, technologies environnementales et intervention sous-marine et hyperbare. L’IMQ assure enfin la formation continue pour l’industrie maritime dans ses Centres de Formation : Mesures d’Urgence (CFMU) accueille plus de 1 700 élèves par an, et Plongée professionnelle (CFPP) diplôme chaque année une dizaine de scaphandriers et dispense des formations spécifiques à plus de 250 plongeurs professionnels de clients extérieurs (Police, Défense, Construction, etc.).
À défaut d’un maître, le monstre Saint-Laurent a maintenant des dresseurs, à tout le moins. Rassurant !
Alain Boucher, le rédacteur
(1) Collège d’enseignement général et professionnel, sans équivalence française mais comparable à l’IUT.

Publicités

0 Responses to “Les nouveaux maîtres du Saint-Laurent”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :