Les escales du banc des menteux

image001Où Kerdubon navigue sous pavillon de complaisance – Je commençais à en avoir plein la casquette, autrement dit ras le bol des « pots de pus » en tôle,  faiseurs de rouille, empuanteurs huileux de l’atmosphère pure du grand large, et pollueurs d’eaux profondes et bleues, que je commandais depuis quelque temps. Cela  pour le compte d’armateurs qui ne me considéraient plus comme leur représentant, mais comme un camionneur transportant ce que bon leur plaisait là où ils le désiraient, dans les meilleures conditions grâce à mes connaissances expérimentales acquises après chaque aléa où cata… évitée.
– Il paraît Kerdubon, que tu étais connu aussi bien en Mer d’Azov que dans l’Entre deux mers ! Avec les principaux de l’équipage, tu quittais un armateur le matin pour embarquer avec tes hommes le soir même sur le navire d’un autre est-ce vrai ?… demanda Jacques un habitué du banc des menteux.
– Exact, cela m’est arrivé trois fois !… ils n’avaient pas tenu une promesse, ou voulaient me faire transporter dans certaines conditions, ce que je ne voulais pas… Quel Capitaine pourrait faire de même aujourd’hui ?… à peine descendu de la coupée, il y aurait cinquante pingouins exigeant un salaire… ridicule, qui se précipiteraient pour le remplacer ! Bref, pour revenir à mes moutons maritimes, j’avais décidé non pas de passer à voile et à vapeur, ce qui n’était pas du tout dans mes goûts, tant pis pour les «m’sieursdames», mais d’alterner mes… croisières sur les cargos, avec d’autres navigations unicamente con velo ; c’est-à-dire à voile, et pas en pédalo, autrement dit de devenir un vrai gentleyachtman. Vous vous souvenez de mes premières armes à bord du Satyre  une goélette de Tahiti ?… Si je n’essaierais pas de devenir Cap Hornier du fait qu’on a éliminé les grands voiliers, sans toutefois supprimer des cartes le fameux « Cap Dur », je ne prétendrais pas non plus, tenir la barre d’un brick goélette de légende dorée, ou d’une bête de course plastiqueuse, généralement trimarantée. Je me contenterais de croisières peinardes, ouzoteuses ou rakiteuses, en Méditerranée, sur un ketch en acier de seulement 12 mètres de… la barbe au cul ! Après essais pendant mes congés, je passai donc commande dans un chantier du Var, réglai cash le 1er tiers de la facture, et j’attendais de tirer mes premiers bords sur mon navire lorsque je fus avisé que le chantier inaugurait une nouvelle méthode d’économie patronale : il délocalisait à Malte ! (Nous étions en 1970)… « Tu nous fais confiance à Malte… ou tu as perdu ton tiers payé, car pour nous mettre le grappin dessus, l’état ne le fera jamais, quant aux Maltais, tu penses que cela les arrange !… Tu peux venir avec une kalachnikov, tu seras attendu, mais on te conseille une boutanche pour trinquer avec nous ! »… Voilà pourquoi malgré mon patriotisme affirmé depuis un grand-père sigond mait’ manœufrier mort sur l’Yser, un père PG en stalag germanique, alors que ma grand-mère me voyait déjà « Grand Amiral » de la flotte genre Darlan d’opérette, j’ai eu un pavillon de complaisance et porté la Croix de Malte… bannière différente de celles de nos processions celtiques.
– Ainsi parla Kerdubon, tel est beaux Messieurs mon rapport de ce jour.
Signé : Planchet

Publicités

0 Responses to “Les escales du banc des menteux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :