Les escales du banc des menteux

Ou Kerdubon transporte des « occasions garanties »… –  Chaque mois, dans ces années 80, il y avait des milliers d’autos à descendre au Liban. La Compagnie avait trouvé ce transport juteux. Les clients Libanais avaient dragué toutes les occasions en grosses bagnoles aux quatre coins de l’Europe et se bagarraient sur les quais pour embarquer leur camelote. Des mauvaises langues disaient que ces clients très sérieux, utilisaient les gangs organisés dans le vol de voitures en Europe. La Douane et la Police d’Allemagne, ou de Belgique, autre point d’embarquement, fermaient les yeux sur ce trafic de transit qui les intéressait bien moins que la drogue. Partant du principe élémentaire, que de toute façon, ce qui partait vers l’Arabie heureuse… ne pouvait pas faire de mal à leur belle jeunesse. Comme mes collègues, je me disais que transporter çà ou des voitures flambant neuves à leur sortie d’usine, était du pareil au même, avec cette différence que ces voitures déjà bien fatiguées, mais en état de marche, étaient rangées pare-chocs contre pare-chocs, portière contre portière, et qu’aucune avarie ne serait constatée ni au départ, ni à l’arrivée. De plus, il n’y avait pas de saisissage. Au total, on gagnait une rangée de bagnoles par pont dans nos « car carrier ».
Chargement facile… pas de bile Kerdubon !… coassa « Le pipeux » du banc des menteux.
– Les clients payaient à l’unité. Aussi, ces voitures étaient remplies de pièces détachées de toutes sortes, et arrivaient à bord, avec un poids double de celui donné par le constructeur… quelque fois triple ! Ce transport gratuit de matériel divers, faisait que le bénéfice tiré par le client payait largement le prix du transport de son véhicule. Le premier navire de la boîte qui fit son chargement eut une drôle de surprise. Le Second s’y était pris comme à l’habitude. Il avait fait ses calculs de stabilité en partant des poids déclarés, et son Commandant lui avait fait confiance. D’abord, ils furent étonnés de ne mettre que peu de bagnoles dans le pont principal, celui qui se tient derrière la porte-rampe, et qu’on charge en dernier. Il resta quasiment vide, parce que le navire était déjà aux marques. Lorsqu’ils quittèrent le quai, dès le premier virage pour sortir du bassin et entrer dans l’Elbe, l’étonnement céda la place à la… frousse, car le navire prit vingt degrés de gîte, et refusa de se redresser. Le Pilote les accosta au premier quai venu, et ils durent… débarquer leur chargement pour le recommencer correctement, c’est-à-dire mettre au pont principal, ce qui avait été chargé en pontée… Le Commandant doit avoir encore les oreilles vibrantes de ce que le service commercial lui chanta ! Dans le Liban à feu et à sang, chaque jour il y avait des attentats. Et si quelque mal intentionné mettait une bombe dans l’une de ces voitures ?… m’inquiétais-je. Pas de problème de ce côté là !… me dit-on… on charge à part égale pour les trois factions rivales, les Syriens, les Chrétiens et les Chiites ! Certes, il y a la guerre entre eux à ce qu’on sait… mais on dirait que le business passe avant tout !… Dans les trois zones, avec deux de ces épaves, ils te ressortent de leurs ateliers, une bagnole neuve, puis la vendent en Arabie ou ailleurs, elles vont jusqu’aux Indes, au Pakistan, dans les Emirats, en Iran, en Irak ! La vie d’un croyant, c’est peut-être de la roupie de sansonnet… mais le dollar… çà monsieur, çà se respecte !
– Tel est beaux Messieurs mon rapport des paroles de Kerdubon.
Signé : Planchet

Publicités

0 Responses to “Les escales du banc des menteux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :