Le principe de précaution, mais pour quoi faire ?

3380287Dans le billet du mardi 11 février, nous disions que des politiques  (ceux qui pensent à notre place) souhaitaient raboter la Loi littoral jugée dépassée. En ligne de mire, leur bête noire : le principe de précaution, empêcheur numéro un de bétonner en rond.
L’Observatoire de la Côte Aquitaine vient de leur infliger un démenti qui ressemble à un camouflet ; il a annoncé que le littoral aquitain avait reculé de 10 mètres à la suite des tempêtes du début d’année. La mer a emporté les sables, rongé les falaises, et mis en péril des constructions humaines dont des habitations. Regardez l’image et demandez-vous s’il n’aurait pas mieux valu appliquer en toute rigueur le principe de précaution avant d’en arriver là.
Si ce n’était pas si grave, tant d’aveuglement ferait sourire… Eh, braves gens, gouverner c’est prévoir !
• L’image que nous reproduisons et qui se passe de commentaire, provient d’un reportage de France Infos et l’AFP.

Publicités

5 Responses to “Le principe de précaution, mais pour quoi faire ?”


  1. 1 COKELUNDE 13 février 2014 à 14:54

    Le maire d’une commune dépendant de la circonscription du sénateur BIZET se félicite de cet assouplissement alors que son littoral recule, que la paillote d’à côté tombe sur la plage, que son marais derrière le cordon dunaire menace d’être submergé.
    La mise en place d’une « protection contre la mer » va tout arranger.

    On tombe sur la tête !

    JP L

  2. 2 ccdC 13 février 2014 à 18:15

    Et, pour les petits curieux

  3. 3 Jacques Larrouy 13 février 2014 à 19:13

    Gouverner c’ est prévoir ? ils ont prévu d’ habiter dans cet immeuble ?la vue est imprenable : magnifique occasion !! vont ils se bousculer ?

  4. 4 BELLENFANT Joël 14 février 2014 à 09:45

    Effectivement que l’on marche sur la tête le rapport des sénateurs Herviaux et Bizet, si on lit bien, veut en fait pourfendre la loi littoral, en laissant les maires par le biais d’une charte qui n’a pas valeur de loi, continuer leurs petits arrangements avec la loi littoral. Dans la Manche les frondeurs contre la loi littoral Bizet en tête s’en sont pris aux associations, aux juges, et à la DDTM, un comble. La loi littoral a besoin d’être renforcée et non allégée. Malheureusement beaucoup de constructions ont été réalisée avant la loi au mépris de la nature et de l’espace dunaire dont on a tant besoin. Alors pourquoi cette violence à vouloir tout bétonner. Lors des municipales poser des questions au candidats en insistant sur les responsabilités des élus et les recours au pénal possibles !!!

  5. 5 escales maritimes 14 février 2014 à 10:31

    Absolument d’accord !
    Escales


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :