Algues vertes et cochons de payants

Le 13 janvier, Escales publiait deux extraits de la note de synthèse du Commissariat Général au Développement Durable où il était expliqué que les algues vertes avaient encore de beaux jours devant elles… Comme en écho, voilà que la Cour de justice de l’Union Européenne constate maintenant un manquement de la France à la lutte contre la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole. Elle estime, notamment, que les périodes d’interdiction d’épandage sont trop courtes, l’obligation de fertilisation équilibrée est imprécise, les normes de production d’azote par animal sont minorées et que les limitations d’épandage en bordure de cours d’eau sont insuffisantes. Cela précisément à un moment où l’Etat vient d’assouplir (?) la réglementation relative aux élevages industriels. de porcs.
• L’amende encourue serait de plusieurs dizaines de millions d’Euros, pas grave, c’est vous et moi qui paieront pour les productivistes…

5 Responses to “Algues vertes et cochons de payants”


  1. 1 bege 20 janvier 2014 à 19:49

    ah ces cochons que le monde nous envie à rapprocher de la désertification des campagnes et d’un taux de chômage impressionnant !! une production raisonnée de qualité est probablement moins polluante donne du boulot à plus de monde et c’est bien meilleur dans l’assiette.
    certains que les cons-sommateurs que nous sommes préfèreraient manger moins souvent du porc mais du bon, même un peu plus cher. même les cochons seraient certainement plus heureux dans de petites fermes qu’entassés en batterie alors ne serait-ce que pour le bonheur des cochons !!! l’emploi ne justifie pas tout, ce, de plus que c’est un mauvais prétexte….tout cela reste une question de volonté et d’accompagnement de l’Etat pour déconstruire ces productions de masse toujours mieux que de gaspiller dans des portiques écotaxe ou autre idée des fonctionnaires parisiens du jour ..savent–ils même ce qu’est un cochon autrement que dans l’emballage sous vide de l’hyper du coin???

  2. 2 Quiesse Guy 21 janvier 2014 à 09:48

    On dirait que les bonnets verts (comme l’algue) sont moins visibles que les bonnets rouges !… L’amour du cochon (d’argent) fait fermer les yeux à certains !

  3. 3 escales maritimes 21 janvier 2014 à 10:54

    Petit bémol : tous les fonctionnaires ne sont pas parisiens. Parisien moi-même, je préfère bouffer sain et moins. Plus triste : beaucoup de ruraux (j’en connais) achètent leur cochon (sous vide) à l’hyper du coin. Pire, des riverains y achètent aussi leur poisson. Consternant…
    Athos

  4. 4 escales maritimes 21 janvier 2014 à 10:58

    Ah ! Guy, tu veux sans doute parler des beaux nez rouges
    M D

  5. 5 Quiesse Guy 22 janvier 2014 à 09:22

    Ah ah ! Le cochon d’argent (sale?) a remplacé le veau d’or !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :