Chut ! Un grand crime (maritime) se prépare

ob_1921b9_mv-cape-ray-source-lddefComme d’habitude, les informations sont limitées et fragmentaires mais avec ce qu’on sait (qu’on espère savoir) il est permis de dire qu’il se prépare quelque chose de terrifiant. En mer, bien entendu…
• Je parle ici de la destruction des armes chimiques syriennes qui devraient avoir lieu prochainement. Il s’agit d’éliminer quelques centaines de tonnes de substances toxiques dont le célèbre gaz sarin. Ce délicat produit est inodore, incolore et volatile, de la famille des organophosphorés, un neurotoxique pour l’homme et l’animal. Même à très faible dose (10 parties par milliard !) il peut être fatal. On estime qu’il est environ 500 fois plus toxique que le cyanure !
• Les opérations d’élimination en mer devraient être confiées à un navire américain, le MV Cape Ray, un cargo de 200 mètres appartenant à la flotte de réserve, et possédant les équipements nécessaires (?)  pour mener à bien cette mission.
Environ 150 fûts contenant les agents chimiques considérés comme les plus redoutables, devraient être détruits d’ici à avril 2014.
Comment ?
Très peu de précisions, sauf quelques vagues généralités  ; des réacteurs en titane, des FDHS (Field Deployable Hydrolysis System) permettraient de les rendre inoffensifs grâce à un mélange d’eau portée à très haute température et de composants chimiques (?). Ce processus n’a jamais été employé en opération. Si cette solution est retenue, indique le site Infodéfense, rien ne prouve qu’elle ne dégrade pas l’environnement maritime. Elle offre en tout cas davantage de garanties de sécurité et de discrétion. Bon, on peut voir les choses comme ça. N’empêche qu’on s’interroge toujours sur le destin des déchets ultimes qui vont aller… Aller où ?
• A l’évidence personne ne sait précisément l’ampleur des dégâts écologiques, donc humains, que pourrait provoquer cette opération exceptionnellement hasardeuse.
Faute d’assassiner des gens, le sarin assassinera la mer…
Cyrano
– Ok Cyrano, mais le grand crime n’est-il pas d’avoir créé ces armes de destruction massive dont peut user n’importe quel dictateur ? Il fallait bien trouver un moyen, même douloureux, de s’en débarrasser…
Porthos
 • Image –  Le MV Cape Ray qui devrait «traiter » le redoutable produit. 

Publicités

7 Responses to “Chut ! Un grand crime (maritime) se prépare”


  1. 1 nicoledl 14 janvier 2014 à 19:12

    Même à très faible dose (10 parties par milliard !) il peut être fatal. On estime qu’il est environ 500 fois plus toxique que le cyanure !

    Bien sûr qu’il va provoquer des dégâts dans la faune et sans doute aussi plus tard rendre l’eau de ces régions dangereuse pour l’humain. Comment peut on laisser faire ?

  2. 2 Criss 14 janvier 2014 à 19:29

    Pour une fois, les faits sont connus et il faut bien que les gouvernements informent l’opinion sur le traitement de ces armes chimiques. Par contre, tous les jours depuis des dizaines d’années, les déchets chimiques, les résidus divers de nos productions,etc… partent du nord vers le sud de la planète pour être « éliminés » en décharges cachées et principalement en mer dans les grands fonds. Pour ça, « CHUT », personne d’ officiel ne dit rien.

  3. 3 bege 14 janvier 2014 à 21:41

    pas folichon !! ce n’est pas une nouveauté ..peu de gens s’inquiètent des tonnes de munitions « inoffensives » jetées en mer après la deuxième guerre mondiale il suffit de regarde ces zones sur les cartes marines …y-a-t-il un suivi …pas spécialement d’information sur le sujet alors qu’il est probable qu’une bonne partie soit fortement dégradée.

  4. 4 de Cayeux 14 janvier 2014 à 21:43

    Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme !
    On eut peut être pu récupérer les éléments affreusement réunis en les séparant ??? puisque l’on sait tout faire !

    Le CO2 est affreux, mais le C est bon et le O2 aussi !!! libre à nous de faire le bon mélange ou le bon tri sélectif !!!

  5. 5 J P LABROSSE 15 janvier 2014 à 09:40

    Confectionner des armes chimiques, ou bactériologiques est relativement peu onéreux et à la portée de pas mal de dictateurs.
    Qui a fourni le matériel et les matières premières nécessaires ? : Nous malheureusement.

    Depuis toujours la mer a été considérée comme une grande lessiveuse.
    C’est oublier trop vite que tout ce qui y est jeté remonte un jour ou l’autre et se retrouve dans nos assiettes, nos produits divers, et qu’il faudra ensuite soigner l’humanité que nous aurons ainsi contaminée.

    Essayons d’être plus raisonnable en ne fournissant pas n’importe quoi à n’importe qui sous prétexte de « marché lucratif ».

    C’est une résolution du début de l’an.

    JP L

  6. 6 neretti dominique 16 janvier 2014 à 15:32

    on ne peut être que d’accord avec tout ce qui vient d’être dit. Maintenant le problème est là. Quelle solution pour que les gouvernements réagissent à la lumière ? pour trouver une autre solution ? pour obliger une véritable prise de conscience de tous. Je ne vois que les médias pour porter sur la place publique ce débat et ne pas l’occulter avec des infos politicardes ou autres pour noyer le poisson ou des associations ayant pignon sur rue ( moyens, personnes et logistiques )

  7. 7 escales maritimes 16 janvier 2014 à 15:52

    Nous croyons beaucoup au pouvoir des associations.
    Escales


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :