Fragile, je gagne ; solide, tu perds !

ecume-de-mer-10-1417• Petit billet d’humeur – Dans le numéro de Juin 2013 de l’excellent « Que choisir », l’édito de Jean-Paul Geai aborde le délicat sujet des produits industriels conçus pour une obsolescence programmée. (Faire fragile pour accélérer le renouvellement). On voit que si la pratique (indécente) n’est pas généralisée, elle est tout de même suspectée ici ou là.
• Voilà une chose qu’on ne peut certes pas reprocher aux industriels du nautisme qui ont plutôt fait le contraire. Ils ont mis sur le marché, des produits tellement durables qu’on ne sait plus  comment s’en débarrasser ! Le polyester/fibre de verre n’est pas éliminable proprement. Du coup, l’offre enfle démesurément et le marché du renouvellement (je vends mon bateau pour en acheter un neuf) est en pleine déconfiture. C’est le coup de la baignoire qui se remplit plus vite qu’on ne la vide… L’occasion s’effondre. Aucun chantier ne prendra le risque de fabriquer un bateau à durée de vie programmée qui, un beau jour, s’ouvre comme une coquille de noix… La qualité française est indiscutable. Un voilier  n’est pas un grille-pain !
Mais c’est l’impasse.
• Le paradoxe a de quoi nous faire réfléchir sur notre société divagante. D’un côté, on fragilise des objets pour en vendre davantage, de l’autre c’est la durabilité qui cause problème. Drôle de monde…
• Reste que si l’on peut toujours balancer son grille-pain hors d’usage à la déchetterie, on ne peut guère y traîner un bateau fiable et costaud au seul motif qu’il a un peu de bouteille.
• Les industriels du nautisme participent aux travaux sur l’élimination des bateaux en plastique, ce qui  est louable. L’ennui est qu’un vieil Arpège ou un Ecume de mer,  bien entretenu est toujours en pleine forme. (J’ai même vu des Golif nickel).
Sauf à instituer une prime à la casse (ce serait honteux !), on ne voit pas très bien comment ils peuvent sortir du piège qu’ils ont eux-mêmes fabriqué. Entre nous, ils auraient  pu y penser avant…
Aramis
Image – L’Ecume de Mer, 40 ans d’âge… Hors d’usage ?

0 Responses to “Fragile, je gagne ; solide, tu perds !”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :