Cherche infos, désespérément…

Ville_Bordeaux-02Jacky Bernard, un fidèle d’Escales, cherche à identifier le second bâtiment (coque noire) visible sur cette carte postale.
Le premier est le Ville de Bordeaux de la Compagnie Générale Transatlantique mis en service sur la Corse en 1960. L’autre bateau, plus petit, a une cheminée semblable, rouge et noire et pourrait appartenir à la même compagnie. Quelqu’un peut-il l’aider dans sa recherche ? (nous, on est secs…)

3 Responses to “Cherche infos, désespérément…”


  1. 1 Brose François 26 novembre 2013 à 14:15

    Ce navire à coque noire pourrait être le « CYRNOS » de la CGT (Compagnie Générale Transatlantique) 1929

  2. 2 Brose François 26 novembre 2013 à 14:48

    En complément à ma réponse concernant le « CYRNOS » , ce navire a été sur la ligne de Corse de 1948 à 1966…..une belle carrière.

  3. 3 Brose François 28 novembre 2013 à 22:36

    Je peux confirmer : c’est le « CYRNOS »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :