Quand un port de pêche devient une station

grauPour ceux qui ne connaissent pas ce petit havre du Gard (Le Grau du Roi), je rappelle qu’il n’y a pas si longtemps, il fut tout autre que la « station » actuelle. Juste après la guerre, c’était encore un port de pêche actif où les balancelles, mourre de pouars, et toutes sortes de pointus, (notre image) remontaient tranquillement le canal. Ambiance bon enfant, avec l’accent, façon Pagnol. Des boutiques, quelques hôtels, des bistrots, et un petit casino (mais si !) où les flambeurs du dimanche risquaient parfois quelques kopecks.
Curiosité locale, le canal du Rhône à Sète venant d’Aigues-Mortes, filait entre les étangs dans un no man’s land, ni marin ni campagnard. Mais calme.
Côté mer, entre Le Grau et Palavas-les-Flots, une immense plage dorée courait à l’infini, juste interrompue par le minuscule hameau de Carnon… Un désert de liberté investi en été par une poignée de campeurs bienheureux dont les voisins étaient à 500 m les uns des autres.
Et puis un jour, sont arrivés les bulldozers et les camions ; ils ont éventré la plage, rasé les dunes, comblé les étangs. De grosses pyramides ont surgit à l’horizon, c’était la Grande Motte, annonciatrice de l’aménagement généralisé. Depuis, l’ogre bétonnier n’a cessé de dévorer le littoral, méthodiquement, obstinément, routes et commerces ont ceinturé la plage, les ports ont gagné sur la mer, et je me demande s’il y a encore des moustiques…
Finalement, la nostalgie est toujours ce qu’elle était ; la société dite des loisirs (et de consommation) a ses exigences, on ne reviendra pas en arrière. Permettez-moi de le regretter…
Mousqueton

Publicités

2 Responses to “Quand un port de pêche devient une station”


  1. 1 Patrice Petit de Voize 30 octobre 2013 à 11:23

    Tout à fait d’accord avec votre analyse, à ceci près que le port de pêche reste toujours trés actif avec une vingtaine de chalutiers artisanaux d’une vingtaine de mètres, qui gagnent trés bien leur vie et que…les moustiques sont toujours aussi performants (les graulens vous diront qu’ils viennent d’Aigues-Mortes ou on ne « démoustique pas » )

  2. 2 Pierre Strand Hugg 30 octobre 2013 à 11:55

    En effet, quand c’est fait on ne revient pas en arrière … Mais avant – avant on peut bouger, se manifester, s’exprimer, s’expliquer ! C’est ce que tente de faire l’assoc. « Strand Hugg » à Granville, et l’APPG, où l’option tout plaisance et tout tourisme (et tout immobilier résidentiel de luxe) est lancée par la Municipalité, la Chambre « de Commerce » et le Conseil Général !

    Nous n’avons rien contre le développement de ces activités sauf lorsqu’ elles se font au détriment de la pêche (Granville 4e ou 5e port de France en tonnage, selon les années) et du cabotage, pourvoyeurs d’emplois qualifiés et permanents. Le bassin ici peut recevoir des navires de 6000 T. ( L < 120m ) la moitié de l'année et a 4m d'eau minimum en tout temps – cette activité est d'ores et déjà rayée des plans des culs de plomb, comme "Escales Maritimes " les a déjà baptisés .

    Quand à la pêche côtière, son tour viendra, car c'est une activité bruyante, qui s'exerce au fil des marées, de jour comme de nuit … incompatible avec la quiétude des futurs nouveaux riverains, ceux-ci préférant avoir leurs yachts sous leurs fenêtres (comme on leur suggéré dans le creux de l'oreille); et surtout les pêcheurs ont besoin de précieux M² pour exercer leurs activités de "polyvalence": changement de métiers ( de matériels de pêche) deux, trois voire quatre fois par semaine, aussi bien à trois heures de l'après midi que du matin!

    Notre lutte nous coûte cher, tellement cher que l'avenir du plus vieux bateau de pêche construit à Granville encore existant que nous nous évertuons à préserver depuis 20 ans est menacé . Mais au diable un Bateau d' Intérêt Patrimonial pourvu que l'immobilier se pâme à l'unisson des nouveaux (vieux) habitants …

    May Day – May Day !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :