Le naufrage d’un Liberty Ship

naufrage 1Voici la photo d’un drame ; cliquez sur l’image, vous verrez… Je l’ai achetée 1/2 € dans une brocante. Elle porte au dos la mention  Cosquer  1/19 ; rien d’autre.
C’est probablement un Liberty Ship, désarmé militairement et un peu transformé ; donc le cliché date de l’après-guerre (années 50/60 ?). Le navire s’est brisé au niveau du château ainsi que cela s’est vu parfois sur ces bateaux (c’est d’ailleurs pour ça qu’on leur a ajouté une ceinture durant la guerre).
Quelqu’un, parmi les amis d’Escales, peut-il (par miracle) nous en dire plus sur ce bâtiment ? (celui de la photo)
On ne sait jamais…
PS – Le nom Cosquer est peut-être celui du commandant ou d’un sauveteur qui a photographié la scène. (Photo collection Escales Maritimes)

3 Responses to “Le naufrage d’un Liberty Ship”


  1. 1 Henri Bourdereau 29 octobre 2013 à 14:42

    Il s’agit incontestablement d’un « Liberty » passé au civil dans le cadre des cessions faites par les USA à diverses nations après la fin de la guerre Pendant cette dernière ils étaient tous peint en gris et ici sa cheminée est peinte aux couleurs de l’armateur, mais impossible de savoir lequel.
    Quant à sa cassure, c’était un classique du genre et les renforts rivetés à l’avant du château – et même le long du pont,- ont été posés non pas pendant la guerre mais par les armateurs qui avaient reçu ceux-ci. Pas tous d’ailleurs, certains ont navigué jusqu’à la fin sans ces renforts et parfois il leur est arrivé ce qu’on voit sur la photo.
    Enfin, le nom mentionné sur la photo ne peut être celui d’un liberty sous pavillon français car ils portaient tous le nom d’une ville en rapport avec la Libération et de la région de l’armateur. Ex.: Saint Lô, Caen ou Argentan pour un armateur du «  »Nord » (Transat ou LDC) et Sète, Hyeres ou Saint Tropez pour un armateur du « Sud » ( Fabre ou Fraissinet).

  2. 2 Brose François 4 novembre 2013 à 19:23

    Bonsoir,
    Contrairement à l’indication de Jacques Larrouy , il ne s’agit pas du Liberty « Azueros » mais bien du Liberty italien « Fides » (ex James A.Wider) qui s’est échoué dans l’estuaire de l’Elbe le 20 janvier 1962.
    Un autre navire était échoué dans la même période non loin du « Fidés » , l’anglais « Odon »
    Bonne soiré
    François BROSE


  1. 1 Le Liberty cassé en deux n’est plus anonyme | Escales Maritimes Rétrolien sur 2 novembre 2013 à 17:59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :