Pseudo-Quiz n° 111 – Testez vos connaissances

quizzNous sommes à la fin du XIXᵉ siècle. Voici trois matelots de la Royale occupés à une étrange besogne. Que font-ils, et pourquoi ?
Attention, les attitudes comptent ; les tenues aussi.
• Réponse à la fin du prochain pseudo-Quiz.
• Réponse au pseudo-Quiz n° 110 : le fait d’avoir été débarqué sur son île a sauvé la vie à Selkirk ; peu après avoir quitté son bâtiment celui-ci a sombré ; il n’y eut aucun survivant.
Premier bon répondant : Pierre Livory (l’un des incollables…).

5 Responses to “Pseudo-Quiz n° 111 – Testez vos connaissances”


  1. 1 Jacques Larrouy 5 octobre 2013 à 19:16

    Il s’ agit de « La Mèche » en amadou qui était gardée par un fusilier marin pour empêcher un incendie ou un vol ! cette mèche servait à l’ équipage pour allumer la pipe ou le cigare…

  2. 2 Pierre Livory 5 octobre 2013 à 23:36

    C’est le quart de repos. Les gars sont autour d’un brasero-briquet géant, celui de gauche a allumé sa cigarette et la savoure, celui de droite est en train de l’allumer via une mèche en amadou, celui du milieu vient de les rejoindre, portant son paquet de tabac pour s’en rouler une.
    J’avoue humblemet que j’invente totalement !

  3. 3 patrick.macaire 6 octobre 2013 à 08:41

    De mémoire : »Ils fument à la mèche »
    Pour éviter les incendies en général et les explosions dues à la poudre en particulier, l’usage du feu était strictement encadré dans la Marine d’état.
    Aussi voit-on deux matelots autoriser à fumer (apres le dégagé) venir allumer leur cigarette « a la mèche » et la fumer sur place sous le contrôle et la surveillance d’un soldat (matelot fusiller marin – sabre, ceinturon et giberne)
    La chique était d’un usage plus simple !

  4. 4 JL Dauga 7 octobre 2013 à 10:44

    Les deux matelots en blanc « pétunent » sous la surveillance de la sentinelle de quart auprès du feu du bord. Ils sont en effet très certainement à bord d’un navire dont la poudre à canon impose une surveillance permanente du feu, et l’interdiction de sa circulation sous quelque forme que ce soit.

  5. 5 Pierre Livory 7 octobre 2013 à 19:34

    Et savez-vous d’où vient le mot « pétuner » ? Du Breton « butun » qui vent dire tabac.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :