Pseudo-Quiz n° 110 – Testez vos connaissances

L’histoire d’Alexandre Selkirk, marin écossais, servit de modèle à Daniel Defoe pour écrire son célèbre Robinson Crusoé. Même si les tribulations d’Alexandre furent nombreuses et cruelles, son débarquement sur l’île déserte lui rendit le plus appréciable des services.
Lequel, et pour quelle raison ?
• Réponse à la fin du prochain pseudo-Quiz.
• Réponse au pseudo-Quiz n° 109 :
Ah ! ah ! mes gaillards, je vous avais pourtant prévenu qu’il y avait un piège… Eh bien, vous êtes tous tombés dedans. Tous… Il ne s’agit ni d’un 4.70, 4.20, ni d’un Caneton 505, Mousse, Strale, Jet, que sais-je… mais d’un 4.30 dessiné par A. Cornu ; il fut construit par le chantier Jean Morin, à la demande du ministère de la Jeunesse et des Sports dans les années glorieuses du dériveur. Certes, la confusion était possible avec d’autres dériveurs de Cornu aux lignes bien typées, mais vous étiez avertis d’une chausse-trappe possible. Donc, pas de médaille en chocolat cette fois-ci. Tout le monde au piquet, les mains sur la tête !
Cyrano

Publicités

5 Responses to “Pseudo-Quiz n° 110 – Testez vos connaissances”


  1. 1 Pierre Livory 30 septembre 2013 à 18:14

    Bien joué ! C’est bien touvé ! C’était parti bien trop loin dans ma mémoire.

  2. 2 Pierre Livory 30 septembre 2013 à 19:08

    110
    Selkirk évita sans nul doute de périr noyé dans le naufrage du navire qui l’avait abandonné, naufrage qu’il avait prédit.

  3. 3 escales maritimes 30 septembre 2013 à 19:16

    Tout va bien, Pierre, chacun a compris qu’il s’agissait du pseudo Quiz n* 109

  4. 4 gubragh 30 septembre 2013 à 19:28

    Je me souvenais bien de l’histoire, mais j’ai quand même vérifié mes classiques. L’aventure de Selkirk lui a probablement sauvé la vie, et combien même il serait sorti indemne du naufrage des « Cinque Ports », sur lequel il servait, il aurait probablement pourri jusqu’à la fin de ses jours dans une prison péruvienne, comme les quelques survivants du naufrage.
    Selkirk s’était embarqué comme corsaire (le mot anglais et joli, « privateer ») et naviguait comme maitre voilier sur le Cinque Ports, commandé par un incompétent. De peur que le navire ne finisse par les fonds, il a demandé a être débarqué sur Mas à Tierra, aujourd’hui connue comme l’ile Robinson Crusoe, ce qui a fini par lui sauver la vie. Il s’est finalement ré-embarqué à la course sur un des deux navires qui l’ont trouvé, hirsute, habillé de peaux de chèvre, pour finir par commander le bateau quelques années plus tard. Rentré en Écosse plus riche de 800 livres, à la grande surprise de sa famille, n’a pas supporté la vie à terre (qu’est-ce qu’on le comprend bien et a repris la mer en tant que marin de la Royal Navy, pour mourir d’une fièvre en 1720.
    Bien à vous, depuis le carré de Roz Avel, en escale à Cangas, en Galice
    Gu Bragh

  5. 5 patrick.macaire 30 septembre 2013 à 20:48

    Mêm’ pus rien a rajouter


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :