Les escales du banc des menteux

Où Kerdubon faillit être la victime d’un trafic honteux –  Comme je vous l’ai dit, mon cuisinier, l’un des meilleurs qu’on puisse trouver sur le marché des fourneaux, avait droit à 2 cuites par mois sans que je me fâche. J’avais dû lui faire cette concession pour le garder de navire en navire, d’armateur en armateur. L’une de ses muflées était à Dar Sawda au Sultanat du Baroque, où il avait ses repères. C’était l’heure d’appareiller, le Pilote n’allait pas tarder à venir nous mener jusqu’aux jetées, et mon coq n’était pas rentré au poulailler. J’envoyais trois hommes au Bar de la gare maritime. Je ne pouvais retarder mon départ de beaucoup. Les hommes revinrent affolés. Dahau (c’est son nom) était en prison ! Ciel !… Le Pilote arriva, et tout de suite s’impatienta, son heure de relève approchait et il ne désirait pas prolonger son temps de service. A Dar Sawda comme dans d’autres lieux… pas encore en France, les Pilotes de port sont des fonctionnaires nommés par l’état…. En d’autres endroits, ce sont des militaires.
– Vous trouverez bien la sortie du port sans moi !… me dit-il… les lamaneurs n’ont leur relève que le matin, ils vont rester… moi je pars ! A propos, vous voulez bien signer mon bon de pilotage ?  C’est çà… merci bien !… Bonne soirée ! »
Le water-clark qui attendait le départ du navire pour rentrer à l’agence, m’emporta dans sa voiture de fonction. Le Capitaine des douanes, chef de poste à la porte principale du port m’attendait.
–  Je ne peux appareiller sans cuisinier !
– Il faudra bien, car nous avons déféré votre homme à la Justice, il attendra en prison qu’on juge son cas… dans quelques jours.
– Dites moi… ce qu’il a fait est sans doute très grave… je n’en doute pas… Mais qu’a-t-il fait au juste ?
– Il n’avait plus d’argent pour aller boire un dernier verre, alors il a voulu se livrer à un trafic honteux !… L’homme de garde l’a fouillé et trouvé l’objet du délit gravement sanctionné : à savoir, deux journaux à caractère pornographique… (naturellement interdits) que nous avons confisqués !  Et il me fit signe d’approcher du bureau où était assis un autre capitaine qui se rinçait les yeux et la tête en lisant… LuI qu’il avait préféré à Play Boy parce qu’il était rédigé en… français !
– Encore heureux que tu n’aies pas été complice !… dit Bernard un habitué du banc des menteux.
 Le graisseur le plus doué fit fonction de cuisinier ce voyage-là… Il ne s’en tira pas trop mal. Quelques années après, je le revis sur un autre navire… cuisinier en poste et en titre… quelle promotion ! Quant à Dahau, lorsqu’il fut récupéré… sa peine purgée, il m’avoua qu’il arrivait à réduire ses dépenses liquides, en échangeant effectivement quelques petits verres, contre cette littérature un peu crue… interdite, mais… très recherchée par les saints pères pudibonds du cru ; qui l’eut cru ?
– Tel est beaux Messieurs, mon rapport bien cuisiné des paroles de Kerdubon.
Signé : Planchet

Publicités

1 Response to “Les escales du banc des menteux”


  1. 1 andré 24 septembre 2013 à 10:31

    Toujours super ces souvenirs où il y a toujours une petite part de vrai. Merci à l’auteur.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :