Les escales du banc des menteux

image002• Où Kerdubon bat en retraite… avec panache – Ma boîte avait été cédée à son concurrent norvégien Eric Dügland. Je partis avec le navire transporter des bagnoles pour son compte. C’étaient des gens réglo, ils remirent les bateaux quasiment en leur état neuf. Je fis quelques embarquements, et c’était un plaisir de faire naviguer ces bateaux que je manœuvrais comme des jouets ! Tout allait pour le mieux, lorsque Dügland pour ses 50 ans a réuni son staff de directeurs lors d’un grand banquet en Norvège. Il lui fut offert un cadeau royal par les convives, avec discours appropriés. Prenant la parole à son tour, le grand patron dit en gros : « Messieurs merci pour vos fleurs. Sachez que VOUS, ainsi que mes car carriers… je vous ai vendus aux Japonais ! (Premiers des concurrents dans le domaine avec leurs car carriers géants !).  Je fus prié de faire un navire « joli comme à Brest ! » pour sa venue en Norvège, afin d’être examiné à fond par les Japs. L’équipage mit le paquet, tout fut entièrement repeint, y compris les ponts garages. Sueur et pinceaux ne furent pas épargnés. Le grand petit PDG de « Pissan NKK » entraîna ses hommes au casque réglementaire, dans une visite éclair. J’avais du mal à suivre ! Partout il critiqua quelque chose, tout n’était que shit à bord ! Pour le repas, un des meilleurs traiteurs du coin avait été choisi ! Petits plats dans les grands, le salon du car-carrier était étincelant !… « Infect ! »… décréta le PDG de Pissan. Et il ne mangea rien ! Le repas ainsi abrégé, vinrent les discours. Dans un rire… jaune, le Japonais déclara en gros, que c’était par pitié qu’il achetait ce navire… qui n’était que de la merde ! (Le mot shit fut prononcé à plusieurs reprises). Eric Dügland, dont la femme était à mes côtés, ne broncha pas… il savait compter les dollars ! Il remercia bien poliment son acheteur. Tous les regards se tournèrent vers moi… J’aurais dû me faire hara-kiri… mais me levant pour être vu et entendu de tous, j’ai préféré dire : « Monsieur le Président, j’ai trop bien compris que ce navire était indigne de votre superbe flotte, merci d’avoir pitié !… Toutefois, en sachant que vous êtes le puissant président d’une immense Compagnie… Pissan… pour la nommer, tout en sachant aussi que je suis le plus humble des Commandants Dügland, sachez que vous et moi avons une chose en commun !… J’ai repris mon souffle, tandis que dans un silence de mort, les regards devinrent interrogatifs… J’ai mis ma main en visière à la hauteur de mon crâne pour qu’il n’y ait pas de doute  « … ma petite TAILLE ! » Notre champagne de merde si inférieur au saké, fut avalé dans un silence glacial… Dix minutes plus tard, un Directeur m’annonça que j’étais viré sur le champ et je fus mis dans l’avion le soir même !… Officiellement ils me mettaient… en retraite, sans tambours ni trompettes, sans flambeaux, et bien sûr… sans prime à la casse !
– Coup bas… Kerdubon !… Cher payé ?… dit Henri, un habitué du banc des menteux.
– Peut-être, mais peu après, les Suisses me supplièrent de venir sur le « chimiste Zürich » armé à St. Vincent et Grenadines, ils avaient besoin de mes services… c’est une autre histoire mes amis !
– Tel est beaux Messieurs, mon rapport des paroles outrageantes d’un grand petit commandant !
– Signé : Planchet

1 Response to “Les escales du banc des menteux”


  1. 1 Philippe Héry 8 septembre 2013 à 00:34

    Voilà qui fut dit et bien fait pour eux comme pour vous !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :