Frères en Plaisance, préparez vos chéquiers…

On pense ce qu’on veut des ports de plaisance, de leur gigantisme, leurs services, leur justification. N’empêche, qu’ils sont là et qu’il faut faire avec. Surtout quand ils protestent contre des mesures un brin abusives.
Les responsables du Cap d’Agde (34) ont adressé, au ministre de l’Economie et des finances, une lettre attirant son attention sur la situation créée par la loi de finance rectificative de 2012, alourdissant la contribution foncière des ports de plaisance. Selon cette loi (applicable au 1er janvier 2014),  la valeur locative des postes d’amarrage, à la date de la révision, est fixée selon le tarif suivant  :
– 110 euros pour les ports maritimes de Méditerranée.
– 80 euros pour les autres ports maritimes.
– 55 euros pour les ports non maritimes.
Avec une marge d’aménagement positive ou négative de 20 % à 40 % sous certaines conditions.
• Toutes choses qui ne tiennent pas compte des réalités de terrain, placent sur le même plan les ports pour grands yachts et ceux d’une plaisance plus modeste, et ne prévoient pas de modulation de l’impôt selon une règle progressive et équitable.
Toutes choses aussi, qui retomberont invariablement sur les usagers, qui sont, en cette affaire, ceux qui nous intéressent le plus…
•  Pour bien enfoncer le clou, le port du Cap d’Agde a mis en ligne une pétition pour « dénoncer l’impact de la loi de finance rectificative de 2012« consultable sur http://www.sodeal.fr/
Athos

Publicités

1 Response to “Frères en Plaisance, préparez vos chéquiers…”


  1. 1 SPITERI Joseph 25 juillet 2013 à 11:26

    Et cela risquera d’entraîner jusqu’à 25 % d’augmentation du tarif de stationnement.

    Une place de 2000 € an coûtera 2500 € et plus si l’inflation vient se greffer par-dessus, de 1 à 2 %, allez soyons fous, + 2 % = 2550 €.

    Et soyons encore plus fous, si des mauvais esprits pourraient penser que de telles mesures sont là pour donner aux collectivités les moyens de compenser la diminution des dotations de l’Etat, alors que ferait une collectivité dont l’équilibre budgétaire est en panne ?

    Soit honni qui mal y pense ! Ajustera-t-elle d’un coup les 40 %, ce qui se traduirait par …

    Reprenons nos calculs, 2000 + (25 % +40 %) + 2 % = 2754 € !!!

    Calculs néanmoins approximatifs du fait de l’inconnue valeur T.F.

    Comme chez nos voisins britanniques ouvrons des paris sur l’alternative offerte aux collectivités :

    – choix 1 : assainir les finances et risquer l’impopularité aux urnes !

    – choix 2 : ne pas se servir de la mesure offerte, mais risquer aussi la
    même impopularité en présentant un budget de crise

    Une chose est certaine, de nombreux plaisanciers vont se reconvertir dans le camping-car.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :