Le boudin avec huit moteurs au cul…

mystere boat 001mystere boat 002mystere boatAlors là, ça nous laisse vraiment perplexes… Edmond nous a fait parvenir ces trois photos en nous demandant si l’on pourrait lui dire de quoi il s’agit. D’après lui, les images datent des années 60 (1).  Eh bien on en sait strictement rien, étant entendu que lui-même n’a aucune info sur le sujet. Nous ne pouvons que nous en remettre aux lecteurs d’Escales pour espérer quelques explications.
Essayons d’analyser  ces images.
• La première, à gauche, montre l’engin de profil : une sorte d’énorme pneumatique d’une bonne vingtaine de mètres qui semble inachevé ;  sa silhouette suppose qu’il est conçu pour aller vite et survoler de petits fonds. Le décor fait penser à un paysage méditerranéen (Monaco ?).
La deuxième image, au centre, évoque des superstructures souples (toile étanche, plastique ?) qui pourraient être installées temporairement sur une ossature métallique.
La troisième, à droite, est la plus étonnante : une batterie de 8 moteurs hors bord (!) propulse l’engin qui ne peut avoir de moteur fixe, du fait de sa structure souple ; on peut supposer que les moteurs sont solidaires d’une poutre les faisant  pivoter simultanément.
• Un canot de sauvetage géant ? Un support de plongée ? Un bateau pilote ? Un engin de recherche ou prospection sous-marine ? Autre chose ?
A vous de jouer, toutes les hypothèses sont permises… Et nous-mêmes aimerions bien savoir. Help !
Aramis.
(1) Seul indice confirmant l’époque (années 60), le cargo « Jacqueline » au second plan, lancé en septembre 1958.
PS – Athos, qui lit par dessus mon épaule, me dit qu’on aurait dû en faire un pseudo-Quiz. Trop tard, c’est parti…

Publicités

3 Responses to “Le boudin avec huit moteurs au cul…”


  1. 1 Anne-Marie Damiano 24 juillet 2013 à 08:17

    Pour avancer dans votre recherche, cet « engin » est dans le port de Nice.

  2. 2 Thereau 24 juillet 2013 à 23:06

    C’est l’Amphitrite, un bateau mis à l’eau par Cousteau en 1960 et qui reste à ce jour le plus grand bateau pneumatique souple jamais construit !

    il n’a jamais vraiment marché et n’a pas eu une grosse carrière.

  3. 3 fred 7 novembre 2013 à 13:59

    Bonjour Anne Marie…. Pour le bateau il s’agit effectivement de l’Amphitrite projet de l’OFRS par Cousteau. Il devait servir pour faire intervenir rapidement la soucoupe plongeante SP350 sur un site. Le but étant, entre autre, de rendre la soucoupe indépendante d’une logistique importante. L’engin était prévu pour fonctionner avec des tuyères, mais des problèmes de cavitation n’ont pas été résolus.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :