Fukushima : le viol de l’océan se poursuit…

Il se passe des choses très bizarres à Fukushima. Contrairement à ce qu’affirme Tepco, la catastrophe invisible se poursuit. Après les sautes de radioactivité icompréhensibles (notre billet de 11 juillet), après l’impossible maîtrise des eaux contaminées, voilà que des experts annoncent la découverte d’un poisson (un bar) dont le taux de radioactivité est exceptionnellement élevé. Il ne s’est pas contaminé tout seul… Sa capture montre que des eaux ultra-polluées se déversent (directement ou indirectement) dans la mer et contaminent la vie animale. Le poisson a été pêché le 4 juillet, à une dizaine de km de la centrale ; sa radioactivité aurait été mesurée à plus de 1 000 becquerels par kg, alors que la limite pour les aliments est fixée à 100 becquerels !
Outre que ceci est  grandement  inquiétant, il est proprement scandaleux que Tepco, l’opérateur de la centrale, prétende que la situation s’améliore, alors que visiblement, il n’en est rien…

3 Responses to “Fukushima : le viol de l’océan se poursuit…”


  1. 1 nicoledl 18 juillet 2013 à 11:29

    Il semble difficile d’agir à leur place…que faire ? Tout le monde devrait avoir maintenant conscience du danger du nucléaire non maitrisé, à jouer les apprentis sorciers nous payons le prix et les générations futures aussi.

  2. 2 Jacques Blanken 19 juillet 2013 à 11:19

    Cette fois, puisque Tchernobyl n’a pas suffi et qu’une partie de l’information, aujourd’hui encore, circule mal, nous allons réellement apprendre ce qu’est la fusion d’un cœur de centrale et ses conséquences incalculables. Accident majeur que tout le monde redoute, contre lequel nous n’avons pratiquement aucun moyen de lutte et qui est en cours à Fukushima… Tepco prétend contrôler la situation ce qui est un mensonge puisque techniquement ils ne peuvent plus relever les barres de contrôle et que l’enceinte est tellement radioactive que toute intervention y est impossible. Les conséquences risquent d’aller bien au delà des pires scénarii imaginables !
    Si au moins le malheur de tous ces japonais qui hélas ne pourront plus jamais retrouver jardin, maison et rêve de bonheur, pouvait faire réfléchir dans notre hexagone aux 58 réacteurs atomiques, cette catastrophe aurait au moins eu cet effet thérapeutique.

  3. 3 escales maritimes 19 juillet 2013 à 19:00

    On ne peut dire mieux, Jacques! Mais l’humanisme n’est plus de saison, non plus que le simple bon sens, c’est à pleurer…Nous vivons le règne des menteurs et des tricheurs, des rouleurs de mécaniques, et en même temps celui des gogos qui leur font la courte échelle. Le naufrage est à notre porte et tout le monde s’en fout ; circulez, y a rien à voir. La bêtise ne tue plus depuis longtemps, mais le nucléaire…

    M D


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :