Ça y est, c’est les vacances ; rions un peu…

Brève de comptoir entendu dans un bistrot de Roscoff. Ça se passe en mer.
L’Américain – Nos instruments vous détectent droit devant, s’il vous plaît, par sécurité veuillez vous dérouter de 10° sur la droite.
Le Français – Impossible. Veuillez vous-même vous dérouter de 10° sur la gauche.
L’Américain – Non,  j’ai plusieurs navires avec moi ,  je ne puis faire cela. Vous devriez vous décaler sur la droite.
Le Français – … pour éviter l’accident, vous êtes obligé d’obliquer sur la gauche.
L’Américain (légèrement énervé)  – Ici c’est le porte-avions USS Nimitz, le croiseur USS Gettysburg et quatre corvettes lance- missiles. Vous devez changer de route ! .
Le Français – Ici c’est le phare d’Ar-Men…

6 Responses to “Ça y est, c’est les vacances ; rions un peu…”


  1. 1 LOU FRISA 2 juillet 2013 à 13:47

    Version très très raccourci d’un dialogue VHF entre la VIe flotte et un sémaphore situé sur une île espagnole.

  2. 2 Pierre Strand Hugg 2 juillet 2013 à 16:42

    Sont-y … ces ricains !

  3. 3 Mury 2 juillet 2013 à 19:08

    Elle n’est pas toute neuve …

  4. 4 Ducret 2 juillet 2013 à 19:23

    Cela me rapelle une conversation « mythique » entre américains et espagnols. Taper « conversation mytique » dans tout site de vidéo. Vraiment très rigolo.

  5. 5 Joseph Bavastro 2 juillet 2013 à 19:24

    Vieille blague de passerelle comme on les aime, et qu’on remet à la sauce de la marine qu’on veut tourner en dérision…

    Dans le même genre, lorsqu’on passe Gibraltar de nuit, la « Gibraltar signal station » attaque en Scott (signaux Morse lumineux) et demande « what ship?, what ship? » conformément aux usages…
    Et la réponse des navires de guerre français est invariablement, au lieu de l’indicatif du navire, la réponse ironique « what rock?, what rock? »…

    JB

  6. 6 andré 3 juillet 2013 à 11:02

    A propos de Gibraltar, on répondait toujours aux signaux Scot, en plus et à tout hasard, j’envoyais en télégraphie le TR (Transit Report) à ZDK (Gibraltar Radio) et le lendemain le navire était signalé au Lloyds, cela figurait le lendemain ous surlendemain dans le colonnes d’Ouest France, ça faisait plaisir à nos familles.
    Un petit détail en scott, l’attaque n’est pas  »What Ship » mais une série de A (tita) auquel on répond par un trait long signifiant  »aperçu ».

    Par ailleurs je me souviens d’un jeune lieutenant qui avait aperçu un porte avion immobile pendant son quart et son collègue en prenant la relève lui a dit  »C’est Alboran que tu as vu! »

    Quant à la blague


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :